" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Tunis : révolte contre le nettoyage urbain
Article mis en ligne le 10 juillet 2017
Imprimer

Heurts à Tunis : Deux policiers blessés et 47 manifestants arrêtés

Kapitalis, 03 Juil 2017 | 14:12

Deux policiers ont été blessés et 47 manifestants arrêtés, aujourd’hui, suite aux heurts ayant opposé les agents de sécurité et des vendeurs ambulants, au centre-ville de Tunis.

Selon un communiqué du ministère de l’Intérieur, près de 300 vendeurs ambulants se sont rassemblées, lundi 3 juillet 2017, au niveau de la rue de la Commission, protestant contre la campagne de démolition des étalages anarchiques lancée par le gouverneur de Tunis, Omar Mansour, depuis le 19 juin dernier.

Les vendeurs ambulants ont jeté des pierres et des feux d’artifices sur les policiers, dont 2 qui ont été blessés et transportés à l’hôpital.

Trois voitures de police ont été vandalisées et les agents eu recours au gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants. Ils ont pu en arrêter 47, qui ont été transportés au district de police de Tunis.