" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Paris : Eiffage continue de s’enflammer en solidarité
Article mis en ligne le 21 août 2017
Imprimer

Camionnette Eiffage en feu (revendications)

Indy Grenoble, dimanche 20 août 2017

Paris, rue Compans. Cette nuit on a cramé une camionnette d’Eiffage, constructeur de taules. On parie qu’ils visent déjà le juteux marché des trente-trois nouvelles prisons.

Nous sommes impatients. Les masses on s’en fout. Les classes... jamais aimé l’école. Au Grand soir - illusoire - on préfère les petits matins incendiaires.

On veut envoyer un sourire complice aux incendiaires de Bar le Duc, de Toulouse, de la Drôme et de partout ailleurs.

Une pensée pour Kara et Krème, pour les compagnon.ne.s récemment incarcérés en Italie (et ceux et celles en prison pour l’opération Scripta manent), pour Riccardo...

Liberté pour toutes et tous !
Vive l’anarchie !