" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Zurich (Suisse) : nouvelles attaques incendiaires de pelleteuses sur un chantier d’Implenia
Article mis en ligne le 21 août 2017
Imprimer

Zurich : Attaques incendiaires de pelleteuses sur un chantier d’Implenia

Des engins de chantier de l’entreprise Implenia ont été incendiés à l’aube du jeudi 17 août 2017. Peu avant 5h, les flammes ont embrasé le chantier « Greencity » à Leimbach, Zurich. Deux pelleteuses de cette entreprise qui collabore à la rénovation de la prison de Bässlergut ont été complètement détruites par les flammes, et un autre engin a été endommagé. Les flics et la presse locale sont formelles : «  les engins de chantier n’ont pas brûlé à cause d’une défaillance technique, le feu a été allumé de manière intentionnelle ». Les dégâts matériels s’élèvent d’ores et déjà à plusieurs centaines de milliers de francs suisses.

Marco Cortesi, le porte-parole de la police zurichoise, rappelle entre autres les incendies de l’été et du printemps ayant eu lieu à Zurich (l’incendie d’une pelleteuse Implenia début août, ainsi que celui d’une camionnette du même constructeur en juin). Mais afin de retrouver les auteurs de ces incendies récents, les enquêteurs disent explorer d’autres pistes et évoquent aussi d’autres sabotages incendiaires qui ont frappé des infrastructures dans la région, à savoir le chantier du futur centre de justice et de police début juillet 2017 ainsi qu’une antenne relais, servant d’antenne radio de secours pour la police municipale, mi-juillet 2016.

[Reformulé par Sansattendredemain de la presse locale,18.08.2017 via Aus dem Herzen der Festung]