" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Bitche (Moselle) : sabotage incendiaire du réseau internet
Article mis en ligne le 25 août 2017
Imprimer

Après l’incendie le réseau 4 G perturbé à Bitche

Républicain Lorrain, 24/08/2017 à 12:00

Les locaux techniques d’Orange qui ont été incendiés en haut de la Rosselle n’ont pas encore été remis en service . L’opérateur attend une attestation de conformité électrique. Ce qui explique le manque de réseau.

Aucun réseau détecté. Passer un simple appel, au centre-ville de Bitche, par exemple à certains endroits de la rue du Maréchal-Foch ou de la rue de la Poste, s’avère être le parcours du combattant. Même chose rue Jean-Jacques-Kieffer, à l’intérieur des maisons. Pour entendre ce que notre correspondant nous dit dans son combiné, il vaut mieux aller dans la rue. Les ondes ne passent pas les vieux murs. Alors, pour se connecter à internet sur son téléphone portable, il faut se lever tôt !

A Bitche, les clients d’Orange n’ont pas la vie facile depuis l’incendie, lundi 14 août, des installations techniques, au pied du pylône de téléphonie, en haut de la Rosselle. Des automobilistes qui passaient par la route départementale 620 avaient signalé la présence de fumée. Les sapeurs-pompiers de Bitche étaient alors intervenus pour maîtriser le feu. Les flammes n’avaient pas atteint les armoires électriques, qui traitent le réseau, mais les dégâts restent importants pour l’opérateur.

Le relais des autres antennes

« L’incendie du pylône a entraîné des perturbations », reconnaît la direction d’Orange. Si le réseau est si mauvais à Bitche, c’est tout simplement que l’antenne située en haut de la Rosselle n’émet plus. Les arrivées électriques ont été coupées. « Ce sont les autres antennes qui prennent le relais, ce qui permet de limiter l’impact de la coupure », enchaîne-t-on au siège de l’opérateur. Voilà ce qui explique pourquoi à certains endroits de la ville on peut facilement envoyer un mail de son téléphone portable. Et pas à d’autres, plus proches de la Rosselle.

Les techniciens d’Orange ont effectué toutes les réparations nécessaires, mais les installations n’ont pas encore été remises en service. « Nous n’avons malheureusement pas de date à communiquer à nos clients , confie la direction de l’opérateur, car cela ne dépend pas de nous. Nous attendons de recevoir une attestation de conformité électrique qui doit nous être délivrée. » Ensuite seulement, tout rentrera dans l’ordre. Les clients d’Orange pourront de nouveau surfer sans aucun problème, en 4 G, en ville.