" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Paris : singing in the rain contre la prison et les flics
Article mis en ligne le 14 septembre 2017
Imprimer

[Paris] Singing in the rain

Indy Nantes, 14 septembre 2017

Projet de construction de 33 nouvelles prisons. Inauguration de la Cité judiciaire (quartier des Batignolles) imminente. L’Etat renforce son appareil répressif sous couvert d’humanisation de l’enfermement, du flicage sous ses multiples formes et de la broyeuse judiciaire.

Toutefois, les engrenages de la machine à enfermer et à juger ne sont pas inatteignables. Quelques recherches et le désir d’agir peuvent éloigner la peur et l’impuissance.

C’est pourquoi, dans la nuit du 13 au 14 septembre, nous avons éclaté les vitres des locaux de l’association Communication Insertion Formation Apprentissage, situés au 18 rue Carrières d’Amérique, et tagué "Enquêteurs sociaux collabos des flics". Le CIFA entretient depuis longtemps un partenariat avec la Direction Interrégionale des Services Pénitentiaires de Paris et a fusionné il y a quelques années avec l’Association de Politique Criminelle Appliquée et de Réinsertion Sociale (APCARS) qui effectue des enquêtes sociales pour les comptes des juges.

Même sort pour les vitres des bureaux des architectes de Canale 3, au 76 allée Darius Milhaud, également recouvert d’un "Crève la taule Les plans sont ici", rappelant que c’est derrière cette innocente façade qu’ont été dessiné, entre autres, les plans des "Quartiers Nouveaux Concepts" des prisons de Longuenesse, de Brest, de Lorient-Ploemeur, de Laon, de Valence et de Varenne-le-Grand, ainsi que ceux du Tribunal de Bressuire.

A l’approche du procès de l’affaire de l’incendie de la voiture de keufs quai de Valmy (Souvenir, souvenir...), une pensée va à ceux et celles qui ne se renient pas face à la Justice et à ses larbins en tôges et en uniformes, ainsi qu’aux insomniaques, aux luron-e-s pyromanes et aux artisan-e-s de la massette, qui restent déterminés à attaquer, la rage aux poings et leurs rêves de liberté au coeur.

I want to break free.

Gene Kelly, Jhonny Hallyday and the Queens