" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Fleury-Mérogis (Essonne) : parloir sauvage et lumineux
Article mis en ligne le 18 septembre 2017
Imprimer

[Fleury-Mérogis] Parloir sauvage et lumineux

Indy Nantes, 18 septembre 2017

Dimanche 17 septembre, derriere la prison de fleury-mérogis...

Une heure après la tombée de la nuit, nous sommes une vingtaine a avoir emprunté le chemin boueux qui nous rapproche de l’enceinte de ce monstre de béton. Quelques pétards, des cris, des feux d’artifices, brisent le silence plombant du lieu et c’est une multitude de voix qui répondent de l’intérieur de la prison.

Quelques souhaits de liberté et échanges d’aimabilité sur les prisons et les matons plus tard, nous repartons dans la forêt, non sans entendre le bordel que les détenu-e-s continuent de faire à l’interieur.

Cette semaine se tiendra le procès autour de l’incendie de la voiture de flic quai de Valmy, et deux personnes sont encore incarcérées à fleury.
Exprimons notre solidarité pendant et après le procès, au tribunal comme dans la rue !

Liberté pour tout-e-s !