" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Limoges (Haute-Vienne) : beau comme des véhicules de la gendarmerie qui partent en fumée
Article mis en ligne le 19 septembre 2017
Imprimer

[Mise à jour : un communiqué de revendication signé "R.A.G.E" (Révolte Anarchiste des Gendarmes Exilés), notamment e solidarité avec "les inculpé-e-s dans l’affaire de la voiture de police brulée quai valmy", est sorti. On peut le lire ici]

Cinq véhicules de la gendarmerie incendiés dans la caserne Jourdan à Limoges

Le populaire du centre, 19/09/2017 à 09h54

Le départ de feu a été signalé dans la nuit.

Dans la nuit de lundi à mardi, les pompiers de Limoges ont été appelés vers 2 heures du matin, en urgence pour une intervention à l’intérieur de la caserne Jourdan de Limoges. Sur le parking, cinq véhicules étaient en flammes : trois véhicules estampillés gendarmerie, et deux bus blancs.

Le feu a rapidement été maîtrisé par les soldats du feu à l’aide d’une mousse anti incendie. Selon les premiers éléments, l’origine volontaire semblerait privilégiée.

Une enquête a été ouverte. Elle a été confiée à la section de recherches de Limoges. Des constatations doivent être menées afin d’observer les différents départs de feu.


Haute-Vienne : incendie criminel à la gendarmerie

Le Parisien | 19 septembre 2017, 9h00

Cinq véhicules ont pris feu dans la nuit de lundi à mardi au sein du groupement de gendarmerie de Limoges.

Un bus et quatre fourgons de gendarmerie ont été détruits par les flammes durant la nuit de lundi à mardi dans l’enceinte du groupement de gendarmerie de Limoges (Haute-Vienne). Vers 2 heures du matin, les militaires préviennent les pompiers après avoir découvert que leurs véhicules étaient en flammes sur le parking. Les soldats du feu ont rapidement éteint le brasier. Les premières constatations ont permis de trouver deux départs de feu, ce qui conforte l’hypothèse d’un incendie volontaire. La section de recherches de Limoges est chargée des investigations.