" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Gand, Herstal, Malines (Belgique) : Beau comme des pans de l’industrie militaire qui partent en fumée !
Article mis en ligne le 8 octobre 2017
Imprimer

Destruction incendiaire d’une entreprise militaire fabriquant des mâts télescopiques

GAND – Dans la nuit de mercredi, deux bâtiments de l’entreprise Teksam Company, situé dans la Woudstraat, ont été ravagés par un incendie. Il est maintenant certain que l’incendie est volontaire. En dehors des halles de l’entreprise, des petites bouteilles de gaz utilisées ont été retrouvées. Les dégâts sont importants, surtout à cause de la destruction totale des produits finis. La quarantaine d’employés sont au chômage technique.

Teksam est une entreprise métallurgique qui fabrique des mâts télescopiques [pour l’armée]. C’est le concierge qui a découvert l’incendie. “L’alarme s’est déclenché vers 5h40,” raconte Marc Loyens, gérant de Teksam Company. “On savait donc tout de suite dans quelle partie de notre entreprise l’incendie s’était déclaré. Les pompiers ont été appelés et sont rapidement venus sur place. Mais l’incendie dans deux de nos bâtiments était tellement grand que tous nos produits fait sur mesure pour nos cliénts ont été détruits. Les dégâts sont énormes.”

Selons Loyens, aussi le reste de l’entreprise a été fortement endommagé. “Dans ateliers et dans les bureaux il y a de la suie partout. On doit faire appel à une entreprise spécialisée pour tout nettoyer. On ne va pas pouvoir redemarrer cette semaine. Nous espérons d’avoir une meilleure vue sur la situation au courant de la semaine prochaine.”

Il est maintenant certain que l’incendie est volontaire. “A l’extérieur, on a retrouvé de ces bouteilles de gaz que les gens utilisent pour cuisiner quand ils font du camping. On pense que ces bouteilles ont été utilisées pour déclencher l’incendie. On n’a aucune idée de la motivation de cet acte. On a déposé plainte contre X. ”

(Teksam Company est une entreprise de l’industrie militaire belge fabriquant mâts télescopiques, pneumatiques et à sections constantes pour de nombreuses armées dans le monde entier. Plus d’infos sur le site de l’entreprise www.teksamco.com, Ndt.)

[Traduit du néerlandais de hbvl.be, vrijdag 29 september 2017]


La police a bien découvert un dispositif explosif aux Forges de Zeebrugge à Herstal

Belga, 28 septembre 2017 à 16h20

Un assemblage faisant penser à un dispositif explosif a été découvert jeudi matin sur le site des Forges de Zeebrugge à Herstal, en région liégeoise.

Il s’agissait de petites bonbonnes de gaz assemblées et reliées à une mèche, a précisé jeudi le parquet de Liège , confirmant une information de Sudpresse. Ce sont des ouvriers qui, vers 8h00, ont repéré un petit dégagement de fumée qui provenait du toit d’un bâtiment des Forges de Zeebrugge, entreprise spécialisée dans la fabrication de matériel militaire [Et plus précisement des munitions, des obus et des ogives de missiles. Les Forges de Zeebrugge font partie de Thales]. Ils y ont découvert un assemblage suspect faisant penser à un dispositif explosif. Le parquet de Liège précise qu’il ne s’agissait pas d’engins explosifs mais bien de petites bonbonnes de gaz, ressemblant à des recharges pour briquets, auxquelles était reliée une mèche.

Le service de déminage de l’armée est intervenu sur place et a rapidement neutralisé le dispositif. Le labo de la police fédérale s’est également rendu sur place afin de procéder aux relevés d’indices. Une enquête a été ouverte.

Selon le parquet, relayant les constatations faites sur place, cette réalisation n’aurait semble-t-il pas occasionné de gros dégâts.


Un gigantesque brasier nocturne détruit une entreprise du secteur de l’armement belge

MALINES / Sint-Katelijne-Waver – Un incendie s’est déclaré sur le site de Varec au nord de Malines dans la nuit de dimanche à lundi. La police locale s’abstient de commentaires sur l’origine de l’incendie.

De fortes détonations ont réveillé les riverains vers 2h du matin. A ce moment, l’incendie dans l’hangar de 5000 mètres carrés s’était déjà transformé en gigantesque brasier. Arrivant en premiers sur place, les pompiers de Malines ont directement appelé des renforts d’autres casernes.

Trois autopompes et trois camions-citernes sont venus sur place des corps de pompiers de Malines, de Duffel et de Boom. Comme il y avait un manque d’eau, l’officier en charge a fait déployer du matériel pour pomper de l’eau du fossé du Fort de Walem.

Pour vérifier si les énormes dégagements de fumée étaient toxiques, des équipes spécialisées de Duffel, Berlaar, Lier et Nijlen ont été déployées. La police a fermé la chaussée d’Anvers jusqu’à 16h30.

(Comme on peut le lire sur leur site – www.varec.be –, l’entreprise Varec produit des chenilles de chars de combat et des pneus pour des véhicules militaires. Varec est un fournisseur officiel des Forces Armées des Etats-Unis et un sous-traitant des entreprises d’armement BAE Systems et Astrum Limited. NdT.)

[Traduit du néerlandais de nieuwsblad.be, 25/09/2017 om 05:43]


fichiers joints

  • Gand, entreprise Teksam
  • Herstal, groupe Thales
  • Malines
  • Malines
  • Malines
  • Malines
  • Malines
  • Malines, entreprise Varec

Liens Belgique

https://acratabxl.wordpress.com/
(bibliothèque anarchiste)

http://journalhorsservice.blogspot.fr/
(journal anarchiste, Bruxelles)

http://salto.noblogs.org/
(revue de subversion & anarchie)

http://tumult.noblogs.org/
(édition de livres et brochures)