" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Halandri (Athènes) : attaque incendiaire solidaire contre un tribunal
Article mis en ligne le 31 décembre 2012
Imprimer

Halandri (Athènes) : attaque incendiaire solidaire contre un tribunal

Contrainfo, December 31st, 2012

Il faut que la nouvelle période de répression inaugurée par le raid policier dans Villa Amalias et suivie par la descente des flics dans l’espace autogéré de l’Université d’Économie (ASOEE) devienne le début de la fin du terrorisme d’État. Samaras, Dendias, Kaminis sachez que les premières cagoules seront tombées, accompagnées de vos têtes aussi. Vous avez mis nos compagnon-ne-s à la rue, vous avez saisi les machines de l’imprimerie, vous avez volé l’équipement de la station radio, vous allez le payer cher.

Rien n’est fini ... tout commence maintenant.

Le placement d’un dispositif incendiaire au tribunal de paix de Halandri était le hors d’œuvre. Suivront les plats principaux.

Vous ne pouvez jamais prendre Villa Amalias.