" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Athènes : double attaque vengeresse contre les keufs
Article mis en ligne le 1er octobre 2012
Imprimer

Attaque nocturne contre le poste de police de l’Acropole

Tel que l’ont rapporté les médias traditionnels, dans la nuit du 29 au 30 septembre, le commissariat de police de l’Acropole à Athènes a été attaqué.

Au total, sept véhicules ont été incendiés - une voiture de patrouille de police, une voiture de police banalisé, quatre motos (trois d’entre elles de la police) et deux voitures qui avaient été confisqués par la police. Il n’y a eu aucune arrestation.

[Traduit de l’anglais par lechatnoiremeutier d’Occupied London, 30 septembre 2012]


Athènes : Un “commando” attaque avec des molotovs une escouade de la police anti-émeute à Exarchia

Traduit du grec par contrainfo, October 1st, 2012

Nous avons attaqué le samedi 29 septembre à minuit une escouade de MAT [police anti-émeute] dans la rue Harilaou Trikoupi avec des cocktails molotovs. Cette action est une réponse réflexe au clouage au pilori de compagnons et combattants à travers la publication de leurs photos, peu après leur arrestation le jour de la mobilisation pour la grève. S’ils pensent que des méthodes répressives violentes et la vague de désir terroriste nous intimidera, alors ils seront lamentablement déçus.

Résistance par tous moyens et tous temps avec rage et conscience
SOLIDARITÉ AVEC TOUS LES DIGNES OTAGES DE LA DOMINATION RIEN N’EST FINI. TOUT CONTINUE...

Des compagnons en solidarité

NB :
Les flics ont publié des photos et des détails de 9 des 23 manifestants arrêtés le 26 septembre à Athènes (voir ici), demandant une fois de plus à des citoyens respectueux de la loi de faire les balances. Après que les arrêtés soient sous le coup de procédures judiciaires (adultes et mineurs, beaucoup sont sérieusement blessés) il a été rapporté qu’ils ont été remis en liberté -certains sous de sévères conditions restrictives, plusieurs attendant un procès futur. (Nous mettrons à jour dès qu’il y aura des informations confirmées.)