" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Grèce : fin de la grève de la faim des prisonniers & attaque solidaire d’un comico
Article mis en ligne le 16 décembre 2013
Imprimer

Fin de la grève de la faim et de la soif des compagnons à la prison de Korydallos

Dimanche soir 15 Décembre, 2013, la grève de la faim et de la soif* des sept anarchistes incarcérés à la prison de Korydallos a pris fin. Grigoris Sarafoudis, Babis Tsilianidis, Giorgos Karagiannidis, Fivos Harisis, Argyris Ntalios, Yannis Michailidis et Dimitris Politis sont en bonne santé, et ont annoncé qu’ils ont accepté d’être déplacés vers la 4ème aile, où le compagnon Yannis Naxakis a déjà été placé. Bien que l’administration de la prison n’ait pas permis leur retour à la 1ère aile (ce qu’ils demandaient à l’origine pour empêcher leur transfert à l’unité d’isolement), les anarchistes estiment justifié, car ils peuvent être tous ensemble dans la même section de Korydallos.

* Sur cette grève, voir les textes publiés le jour même de l’arrêt de la grève, par non-fides ici

[Traduit de l’anglais de contrainfo par lechatnoiremeutier, 15 décembre 2013]


Revendication de l’attaque incendiaire du poste de police à Exarchia

Le vendredi 13 décembre 2013, nous avons attaqué le poste de police d’Exarchia [sur la rue Kallidromiou dans le centre d’Athènes]. Environ 40 compagnons ont chassé les gardes de la police, et ont atteint l’entrée du poste de police, incendiant la porte d’entrée, la cabine de garde, et les véhicules de service de la police. Dans le même temps, un autre groupe de 30 compagnons a bloqué la circulation et érigé des barricades à proximité, sur la rue Charilaou Trikoupi. Dès que l’attaque a pris fin, nous avons quitté l’endroit ensemble sans problèmes inattendus. Quelques minutes plus tard, les motards DELTA ont pris d’assaut la place d’Exarchia, arrêtant complètement au hasard 84 personnes, qui n’avaient rien à voir avec l’action, un raid qui se produit à chaque fois qu’une attaque a lieu dans la région au sens large.

L’action a été réalisée comme une réponse minimale au maintien de l’ordre et de la lourde répression dans le quartier d’Exarchia le 6 Décembre 2013 (lors du 5ème anniversaire de l’assassinat d’Alexandros Grigoropoulos).

C’est également dédié aux anarchistes en grève la faim et de la soif à la prison de Koridallos, Fivos Harisis, Argyris Ntalios, Giorgos Karagiannidis, Dimitris Politis, Yannis Michailidis [l’action incendiaire a eu lieu avant que Babis Tsilianidis et Grigoris Sarafoudis aient annoncé qu’ils se joignaient aussi à la grève de la faim et la soif].

Des anarchistes

[Traduit de l’anglais de contrainfo par lechatnoiremeutier, 15 décembre 2013]