" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Sansui (Chine) : des émeutes font deux morts et des centaines de blessés
Article mis en ligne le 15 octobre 2014
Imprimer

Chine : des émeutes à Sansui font deux morts et des centaines de blessés

Le Parisien, 15.10.2014, 21h05

Des chiffres impressionnants. Des émeutes dans la ville chinoise de Sansui (province de Guizhou) ont fait deux morts et plusieurs centaines de blessés lundi, rapporte le journal « China Times », publié à Taïwan.

Environ 10 000 personnes ont cessé le travail et sont descendues dans la rue pour protester contre l’administration locale. La colère des habitants de Sansui contre leurs dirigeants est double. D’une part, les autorités locales ont exproprié à un très faible coût de nombreux habitants pour construire un bâtiment administratif. Mais finalement, ce bâtiment ne sera pas construit à Sansui puisqu’une autre ville a été retenue fin septembre.

Les forces de l’ordre ont utilisé des véhicules blindés, des chiens, des canons à eaux et des hélicoptères contre les manifestants, selon des informations diffusées sur le site chinois de microblogging Sina weibo. Les hôpitaux locaux n’ont pas pu faire face à l’afflux de blessés.