" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Barcelone : attaque solidaire d’une agence bancaire
Article mis en ligne le 6 janvier 2015
Imprimer

La nuit du 3 au 4 janvier, les vitres d’une agence bancaire du quartier de Horta à Barcelone ont été détruites à coups de marteau.

Cette action se situe dans le cadre des gestes solidaires avec les détenu-e-s de l’opération Pandora qui ont été réalisés un peu partout à travers le globe.

La répression a frappé la ville de Barcelone mais la réponse ne s’est pas faite attendre. Des manifestations combattives ont démontré une fois de plus que la solidarité est plus forte que leur répression, et il s’agit à présent de continuer nos gestes d’affection envers les compagnon-ne-s touché-e-s par cette opération.

Nous envoyons une accolade fraternelle aux compas incarcéré-e-s et ce petit message : tant qu’ils/elles resteront dedans, la solidarité continuera de quelque manière que ce soit...

Liberté pour les prisonniers anarchistes
En avant ceux qui luttent !

[Traduit de l’espagnol de Indy Barcelone, 05 gen 2015]