" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Spectaculaire-marchand : Y a d’là rumba dans l’air !
Article mis en ligne le 15 janvier 2015
Imprimer

Adèle Exarchopoulos et Tahar Rahim : première photo dans "Les Anarchistes"

Un blog de cinéma, 14 janvier 2015

La jolie Adèle Exarchopoulos collectionne les fans par centaine de milliers depuis la sortie de "La vie d’Adèle". Et cette année, la jeune femme sera à l’affiche du film "Les Anarchistes" au côté de Tahar Rahim. Une toute première photo en costumes d’époque vient d’être dévoilée par la production... De quoi nous mettre en appétit.

Réalisé par Elie Wajeman, "Les Anarchistes" est l’un des films français les plus attendus de l’année. Avec un casting 5 étoiles et une intrigue plongée à la fin du XIXème siècle, ce long-métrage nous intrigue déjà au plus haut point.
Le synopsis : A Paris, en 1899, un brigadier est choisi pour infiltrer un groupe d’anarchistes. Pour lui, c’est l’occasion de monter en grade. Mais, obligé de composer sans relâche, il est de plus en plus divisé. Il livre ses rapports de police à son supérieur, mais il développe aussi pour le groupe des sentiments de plus en plus véritables. C’est alors que les Autrichiens font leur apparition et proposent une action armée au groupe. Ils appellent cela la « propagande par le fait »

"Les Anarchistes" sera dans nos salles d’ici la fin de l’année 2015, on espère donc découvrir une première bande-annonce d’ici là.


Les anarchistes, d’Elie Wajeman

24Maiproduction, 8 décembre 2014

Début du tournage des Anarchistes avec Adèle Exarchopoulos et Tahar Rahim le 10 décembre 2014, jusqu’au 7 février 2015 ! [Budget du film : 5 006 829 €, dont Fonds de soutien aux industries techniques cinématographiques et audiovisuelles de la Région Ile-de-France : 480 000 €]


Le producteur des "Anarchistes" (24Mai production) reçoit le "Prix Prévention de la Délinquance 2014"

FFSU, 15 octobre 2014

Le Prix Prévention de la Délinquance, un évènement national organisé conjointement par le FFSU et le CIPD

Depuis sa création il y a sept ans, le Prix Prévention de la Délinquance (PPD) est devenu un évènement incontournable de la prévention en France. Organisé conjointement par le Forum Français pour la Sécurité Urbaine (FFSU) et le Comité Interministériel de Prévention de la Délinquance (CIPD), il nourrit l’ambition de donner une visibilité nationale et européenne à vos actions locales. Tous les acteurs qui s’inscrivent dans une démarche préventive sont invités à concourir. Le prix récompense l’innovation et l’efficacité des pratiques de prévention mises en œuvre sur le long terme et évaluées. Les dossiers sont examinés par un jury composé d’experts et de professionnels exerçant dans le domaine de la prévention de la délinquance.

Remporter le Prix Prévention Délinquance, c’est avoir la possibilité de promouvoir son action en France et en Europe. En effet, chaque année, le lauréat du PPD est invité à représenter la France au Prix Européen de Prévention de la Criminalité, organisé par le Réseau européen de prévention de la criminalité (REPC).

Lauréats 2014 (extrait)

... Enfin, le jury a décidé cette année de remettre un prix spécial au Parquet du Tribunal de Grande Instance de Paris pour la prise en charge judiciaire des victimes majeures et mineures de la traite qui incarne le potentiel d’animation d’une politique de lutte contre le trafic des êtres humains par les autorités de poursuite.

Un prix d’encouragements a également été remis à la société 24 mai Production en partenariat avec l’association des Amis du bus des femmes...


Si quelqu’un souhaite exprimer ce qu’il pense aux responsables de cette merde toujours en cours de tournage :

Les Anarchistes
Lieux de tournage : Paris - Région Parisienne
Sortie : 02/12/2015
Type : Long métrage

Production : 24 Mai Production (1, boulevard Saint-Denis - 75003 Paris)
Coproduction : France 2 Cinéma, Mars Films
Partenaires : Centre National du Cinéma et de l’Image Animée, France Télévisions, Canal +, Ciné +, la Région Ile-de-France, A Plus Finance, Manon 5, La banque Postale Image 8, Soficinéma, Mars Films
Distributeur : Mars Films
Réalisation : Elie Wajeman
Scénario : Elie Wajeman et Gaëlle Macé
Distribution des rôles : Judith Chalier
Directeur de la photographie : David Chizallet
Montage : François Quiqueré
Son : Laurent Benaim
Mixage : Emmanuel Croset
Premier assistant : Gabriel Levy
Scripte : Leïla Geissler
Chef décorateur : Denis Hager
Créatrice de costumes : Anaïs Romand
Productrice : Lola Gans
Directeur de production : Antoine Théron
Régisseuse générale : Clotilde Martin

Acteurs et actrices

Tahar Rahim : Jean Albertini
Adèle Exarchopoulos : Judith Lorillard
Swann Arlaud : Elisée
Sarah Le Picard : Marie-Louise Chevandier
Guillaume Gouix : Eugène Lévêque
Karim Leklou : Biscuit
Cédric Kahn : Gaspard
Emilie de Preissac : Clothilde Lapiower
Thilbault Lacroix : Albert Vuillard
Arieh Worthaler : Adrian
Simon Bellouard : Hans
Aurélia Poirier : Martha


Adèle Exarchopoulos et Tahar Rahim sont des "anarchistes"

Allocine ▪ mardi 9 septembre 2014 - 17h00

Adèle Exarchopoulos tournera "Les anarchistes" aux côtés de Tahar Rahim sous la direction de Elie Wajeman. Ce deuxième film du réalisateur sera un polar en costumes se déroulant en 1900.

Après le drame Alyah (2011), Elie Wajeman tourne prochainement son second long-métrage avec Les Anarchistes, réunissant Tahar Rahim et Adèle Exarchopoulos (La Vie d’Adèle). Le Film français, rapporte que l’histoire, située en 1900, présentera l’enquête d’un brigadier sur une société secrète anarchistes. C’est infiltré qu’il va tenter de prendre ce groupe de discussion aux idées nouvelles en flagrant délit. Adèle jouera le rôle de la petite amie du leader anarchiste, rôle qui devait originellement échoir à Anaïs Demoustier.

Le film se tournera du 15 décembre au 6 février prochain, soit pendant huit semaines.