" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Moncrabeau/Laplume (Lot-et-Garonne) : les radars continuent de flamber
Article mis en ligne le 23 février 2015
Imprimer

Lot-et-Garonne : encore un radar automatique qui part en fumée

Sud Ouest, 23/02/2015 à 08h40

Incendié, ce dispositif a été mis hors d’état dans la nuit de samedi à dimanche. Régulièrement, les radars sont la cible de dégradations dans le département

Le radar automatique, implanté au bord de la RD 930, au lieu dit La Clope, à Moncrabeau, a été incendié dans la nuit de samedi à dimanche, vers 2 h 30, et entièrement détruit.

Sur place, les gendarmes ont constaté que des pneus enflammés étaient à l’origine du sinistre. L’enquête a été confiée à la brigade de Mézin. Dimanche, des techniciens d’identification criminelle sont venus faire des prélèvements.

Depuis plusieurs mois, les radars qui bordent les routes du Lot-et-Garonne sont l’objet d’attaques régulières, soit par à la peinture ou, comme à la fin du mois de janvier à Laplume, par les flammes.


Lot-et-Garonne : un radar incendié dans la nuit de mercredi à jeudi

Sud Ouest, 29/01/2015 à 11h47

Les faits se sont produits sur la commune de Laplume où est installé ce radar automatique

Il était environ 1 heure du matin, dans la nuit de mercredi à jeudi, quand un incendie s’est déclaré. Pas n’importe quel incendie puisque c’est sur le radar, installé sur la commune de Laplume, que le sinistre s’est produit.

C’est la première fois que les flammes endommagent ainsi un tel matériel. En effet, habituellement, ces installations sont plutôt taguées, comme on peut le voir à plusieurs reprises dans le passé.