Squat à Lisbonne


Le squat de la rue Sao Mamede à Lisbonne est sur le point d'être expulsé sur ordre du propriétaire, la Santa Casa Da Misericaordia (il s'agit d'un organisme caritatif très puissant). C'est la première fois qu'un procès concernant le fait de squatter a lieu au Portugal.

En 1974, environ 10 000 maisons étaient squattées et une partie d'entre elles légalisées. Malgré cela, squatter reste bien sûr interdit.

Il y a cinq squats à Lisbonne en ce moment. Un nouveau mouvement a commencé il y a trois ans avec l'ouverture du squat "la casa enkantada" puis avec celle de l'ancienne Poste de Queluz (en banlieue lisboète).


[Extrait de "Cette Semaine" #81, oct/nov 2000, p.6]