AUSTRALIE
émeutes en centres de rétention

Dans notre dernier numéro, nous avions publié un texte sur quelques émeutes qui s’étaient passées l’an dernier dans des centres de rétention australiens. Depuis, nous avons trouvé d’autres traces de ces révoltes collectives...

Des immigrants “ illégaux ” armés de briques et de barres de fer, ont engagé une bataille avec la police dans un centre de rétention dans le nord-ouest de l’Australie.Plus de 180 détenus, la plupart du Moyen-Orient, ont tenté rapidement de submerger le centre avant que la police n’en reprenne le contrôle.Le ministre australien de l’immigration, Philip Ruddock, a déclaré que les Chinois qui sont à l’origine de l’émeute sont également responsables des troubles dans un autre centre du sud de l’Australie en septembre 2000, au cours desquels treize gardiens furent blessés et les dommages estimés à plusieurs millions de dollars.Les demandeurs d’asile qui tentent de rentrer en Australie illégalement sont automatiquement placés en rétention avec des délais d’attente très longs.
22 janvier 2001 (BBC)

Près de 200 demandeurs d’asile ont saccagé un centre de rétention éloigné en Australie, brûlant les bâtiments et abattant les clôtures au cours de la seconde émeute de la semaine dans un camp pour immigrés de ce pays.Le Département de l’Immigration a précisé que la police a été appelée après que 200 détenus aient commencé à tout détruire dans le centre Curtin à l’ouest de l’Australie, qui héberge environ 850 détenus.“Ils ont abattu quelques clôture intérieures, fait des trous dedans, allumé des feux et incendié entièrement deux préfabriqués” d’après son porte-parole.Mardi dernier, environ 40 détenus ont trouvé moyen de retourner des armes contre le personnel pour protester contre l’expulsion de trois personnes vers le Moyen-Orient.Lundi, un pakistanais s’était immolé devant le parlement australien à Canberra après le refus d’un visa pour sa femme et ses trois soeurs.Le ministre de l’Immigration Philip Ruddock a déclaré que les protestations ne changeraient pas la politique du gouverne-ment conservateur qui est d’étudier chaque cas de réfugié selon ses stricts mérites.
4 avril 2001 (Reuters)


[Textes publiés dans Cette Semaine n°83, sept/oct 2001. Les dépêches ont été traduites de l’anglais par CS]