Sommet de Copenhague (13-14 décembre 2002)
Rien... ou presque

Le sommet de l'Union européenne est terminé, le gouvernement danois est en extase devant son succès auto-proclamé, la police a été félicitée pour son travail bien fait par les politiciens, par la presse tabloïd et par même certaines ONG, ce qui inclue sans surprise le forum des ONG "Stop la violence" 1.

(...) Comme tou/te-s ceux/celles qui ont voyagé jusqu'à Copenhague ont pu s'en apercevoir, la ville était un endroit où il était très difficile de circuler, les gens étaient arrêtés et contrôlés en permanence et ce plusieurs fois. Des centaines et des centaines d'entre eux/elles ont subi une violation de leurs droits civils par la police [sic]. 94 personnes ont été arrêtées, toutes pour des délits mineurs ridicules, excepté quatre qui ont été accusées de violence et condamnées à rester en prison. L'Anarchist Black Cross de Copenhague travaille actuellement avec les personnes arrêtées et les compagnons emprisonnés. Jusqu'à présent, la presse a été occupée à glorifier les chefs de la police et à discuter pourquoi il n'y a pas eu de voitures en feu ou de défenseurs de la loi mutilés. Ils ont publié très peu d'informations sur le contre-sommet de l'Union européenne. Espérons que cela fermera la gueule de ceux qui clament que c'est la faute des activistes si la presse ne parle pas des manifestations pacifiques [il n'y a pas eu de casse à ce sommet]. La presse ne souhaite tout simplement pas les couvrir. Une histoire dont la presse fait part, et qui est intéressante, est une large critique contre les flics en civil qui ont tenté d'infiltrer le cortège des anarchistes et plusieurs autres encore, officiellement sans en avoir reçu l'ordre (ce qui est bien entendu un mensonge). Il y aurait maintenant une enquête officielle contre ces flics en civil parce qu'ils ont également violé l'interdiction d'être masqué. Nous ne pouvons nous empêcher de trouver un peu drôle que certains de ces bâtards qui nous ont attaqué puissent à présent perdre leur boulot à cause de cela ! Mais ce sont les chefs de la police à qui on devrait foutre des coups de pied parce qu'ils ont donné ces ordres, bien sûr ils l'ont fait.

Le forum des ONG "Stop la violence" glorifie aussi la police. Lundi 16 décembre, ses organisateurs ont offert à l'inspecteur-chef de la police Kai Vitrup un gros gâteau "pour le bon travail en commun accompli". La Fédération anarchiste trouve cela non seulement outrageusement grotesque, mais également un acte direct d'insulte pour ceux/celles qui ont participé aux manifestations et aux actions et qui ont été attaqué-e-s par la police, et spécialement pour les personnes qui ont été harcelées, arrêtées et emprisonnées au cours du sommet.

Lors de ce dernier, les flics ont rompu toutes les promesses qu'ils avait données à ces ONG assez naïves pour entamer des négociations avec eux, dès le premier lieu. Ils n'ont pas gardé de distance lors de la manifestation [ils entouraient tout du long les différents blocs], ils ont multiplié les arrestations préventives, ils ont utilisé des flics en civil comme des provocateurs (la meilleure preuve de cela est que la police a tenté d'arrêter un des leurs parce qu'il était trop voyant) 2 et ils ont harcelé sans cesse les gens dans les rues de Copenhague. Ce n'est pas surprenant pour notre part. Nous espérons que certaines de ces organisations ont maintenant appris qu'il n'est jamais possible de passer un accord avec eux ou de leur faire confiance 3. Celles qui ne l'ont pas compris peuvent aller se faire foutre !

Actuellement, quatre des nôtres sont emprisonnés sous de faux prétextes. Deux suédois, un français et une anglaise. Ces quatre, accusés d' "agression sur un officier de police" ont été arrêtés pour justifier les attaques de la police contre les cortèges. Si vous souhaitez leur écrire des lettres de soutien, vous pouvez les joindre par l'ABC de Copenhague sur :
http://www.anarchistblackcross.dk

Nous demandons la libération immédiate de tous les prisonniers politiques [sic] de l'état policier européen.
Quoi qu'il en soit, nous ne nous rendrons jamais, c'est pourquoi nous irons à Thessalonique (Grèce) les 20-21 juin 2003 et nous espérons que de nombreuses personnes qui ont manifesté avec nous à Copenhague le feront aussi.
Amour et anarchie.

Fédération anarchiste du Danemark 4

Notes de CS :
1. Ce cartel d'ordures a notamment eu pour pratique de travailler main dans la main avec les keufs, de se pointer sur les cortèges pour jouer les médiateurs et de ramasser toutes les canettes pour qu'elles ne deviennent pas d'éventuels projectiles.
2. Ce genre d'exemple est à prendre avec précaution depuis Gênes. Car s'il est certain que des flics en civil se trouvent parmi nous, leur objectif est principalement le renseignement, notamment pour désigner les futurs arrêtés. La casse, à 99.9 % (et encore) est toujours le fait des émeutiers et souligner le seul aspect de flics provocateurs ou insister là-dessus revient à conforter l'équation casse=flics. Bien entendu, un flic repéré devrait signifier un flic tabassé, ce que ces mêmes émeutiers n'hésitent pas à faire dès qu'ils le peuvent.
3. Et même s'ils respectaient leur parole, il y aurait bien d'autres raisons pour les traiter comme les ennemis qu'ils sont.
4. Créée à peine trois mois avant le sommet, nous avons passé un communiqué d'une FA, contrairement à nos habitudes. C'était le communiqué le moins pourri sur le thème. Une fois n'est cependant pas coutume...

[Traduit de l'anglais par CS. Publié le 23 décembre 2002 sur a-news]

[Extrait de "cette semaine" n°86, janv/fév 2003, p.2]