Carlo Tesseri condamné


Nous avions parlé 1 de la mort le 24 décembre 2001 d’Horst Fantazzini dans la prison de Dozza (à Bologne). Il avait été arrêté avec Carlo Tesseri sur une tentative de braquage le 19 décembre dans cette même ville. Ce dernier est passé en procès le 13 juin 2002 pour cette tentative. Rappelons qu’il sortait le 7 juillet 2001 de sept années de prison avant d’être pris. Nous reproduisons ci-dessous le tract (traduit par nos soins) distribué par des compagnons le jour de son procès.
1. voir Cette Semaine n°84, fév/mars 2002, pp. 25-27


Aujourd’hui 13 juin, le compagnon anarchiste Carlo Tesseri passe en procès pour tentative de braquage.
Le fait remonte au 19 décembre 2001 lorsqu’il fut arrêté aux alentours de la Banca Agricola Mantovana rue Mascarella [à Bologne] en compagnie d’Horst Fantazzini. Carlo et Horst ne sont jamais rentrés dans cette banque et, pendant qu’ils circulaient dans la rue avec deux vélos, ils ont été arrêtés et envoyés à Dozza [la prison de Bologne], où Horst est mort le 24 décembre d’un arrêt cardiaque dû à trente années de taule !

A peine quelques mois plus tôt, il avait obtenu une semi-liberté au prix d’un travail fatiguant et mal payé, en échange de pouvoir passer quelques heures avec ses proches.

Voilà pourquoi “seul” Carlo se trouve aujourd’hui au banc des accusés, sur lequel il a été repoussé par toutes les instances de peines
alternatives.

Mais pendant que Carlo est seul sur le banc infâme, nous voulons lui faire sentir notre solidarité et notre affection, puisque nous ne laisserons jamais seul un compagnon aux mains de la justice et des geôliers flics.

Nous nous trouverons toujours aux côtés de tous les rebelles et révoltés, chaque fois qu’il y aura un refus de toute forme d’injustice et d’autorité nous enfreindrons les lois qui protègent les intérêts des puissants. Mais nous ne voulons pas être des moutons dans un grand troupeau, nous en avons assez de l’aumône qu’on nous accorde, nous en avons assez de réprimer nos désirs, nous voulons briser la cage dans laquelle on nous a relégués.

Ce tribunal, comme n’importe quel autre, prétend juger et condamner toute personne qui veut se réapproprier sa propre vie, armant ses propres désirs à la recherche de la liberté.

Que les jugent se fassent avoir [foutre, descendre ?], que brûlent les tribunaux et les prisons ! Que chacun, par ses propres moyens, s’oppose à cette société-prison !

Nous nous réjouissons lorsque quelqu’un va prendre l’argent où il se trouve en abondance, nous en avons assez de nous nourrir des miettes qui tombent de la table des patrons.

Individualités anarchistes
Carlo Tesseri a été condamné à 14 mois de prison. On peut lui écrire à :
Carcere Dozza
Via del Gomito, 2
40127 Bologna