De l’autre côté


Salut
ici un communiqué de gabriel pombo da silva. il s’est évadé de prison il y a peu. Merci de l’envoyer partout aux compagnons de france et espagne.
[reçu par courrier le 24 janvier 2004]

A mes compagnons et à ma famille : j'aurais voulu en finir une bonne fois pour toutes avec ces boulets si pesants que sont la prison, les persécutions, les évasions… je le dis la main sur le cœur ; je m'obstine, je crains d'être voué à vivre constamment avec un passé conditionnant le présent et le futur, ce qui me pousse toujours davantage vers une situation désespérée et surréaliste de tension et de confrontation avec "l'ensemble des choses" qui configurent, façonnent et englobent le monde, l'existence et la vie sous tous ses aspects.

Je ne peux pas, je ne veux pas et je ne dois pas accepter de me soumettre aux logiques dominantes de quelques uns qui, pendant toutes ces années, ont torturé mon/nos cœurs, mon/nos esprits, mon/nos existences et ont prétendu nous orienter/contrôler et nous diriger vers le chemin fallacieusement baptisé " socialisation-normalisation ".

AUX AUTRES
Vous nous/m'avez torturé jusqu'à des limites insupportables ; vous avez failli à tous vos codes de valeurs soi-disant éthiques-morales-politiques par l'usage de vos lois / normes / institutions et représentations formelles… finalement… j'aurais voulu pouvoir faire les choses (toutes les choses) à partir d'une perspective/situation plus facile et plus libre… néanmoins, non contents d'avoir soustrait 20 ANS (peine maximale de privation de liberté sous l'ancien Code Pénal de l'état espagnol ; peine rallongée à 40 ans par le gouvernement Aznar avec un caractère rétroactif) de mon/nos existences, ils veulent aussi me/nous priver de la MéMOIRE-PAROLE-LIBERTé-TOUT…

Ca suffit !!! Fini les commandements, la farce, le silence, les humiliations, les tortures… aujourd'hui je suis LIBRE (aussi libre que peut l'être un être humain exilé de sa terre et des siens) et je peux mettre en pratique la PAROLE-ACTION… Je peux dormir avec la conscience tranquille de pouvoir au moins aider et partager avec des personnes/collectifs qui comme moi ont souffert, souffrent et souffriront de la violence des ETATS-INSTITUTIONS-GOUVERNEMENTS-LOIS…

 

Lorsque les LOIS-NORMES se transforment en instrument de VENGEANCE entre les mains du pouvoir de fait, il ne nous reste plus qu'à les ignorer, dédaigner, dénoncer, attaquer, sous toutes leurs expressions/ manifestations… Quand les Droits ne servent que les intérêts et les ambitions de quelques uns, il ne nous reste plus qu'à investir la marge.

Je ne vais pas énumérer ici, en de telles circonstances, tous les faits au travers desquels se révèlent TOUS les abus de pouvoir que les ETATS DE DROITS passés et à venir ont commis, commettent et commettront contre nous.

Dans l'Etat espagnol, mes camarades pourrissent dans des Unités Spéciales qui à leurs débuts furent illégales, puis semi-légales et plus tard légales… Un régime, le F.I.E.S. module 1, dans lequel 13 COMPAGNONS de lutte et de rébellion ont perdu la vie depuis son instauration (en 1991) ; le dernier fut mon frère et ami Paco Ortiz…

Pas de trêve !!! Jamais vous ne reposerez en paix tant que vous n'aurez pas mis fin à vos secrets militaires ! Nous ne cesserons pas de crier, d'exprimer notre horreur et notre rage envers votre fascisme démocratique afin que vous non plus ne parveniez à dormir tranquille !!!

Je sais que nous sommes presque seuls dans cette lutte contre vous et vos institutions/représentants ; que les temps ont tellement changé qu'il importe peu que quelques compagnons criminalisés soient rendus fous et meurent dans l'indifférence générale ou quasi générale… Personnellement de suis si convaincu et épris de LIBERTé, de toutes les LIBERTéS, que je lutterai avec toute mon énergie, mes sentiments et mes passions pour changer ce monde (ou au moins essayer de le changer) en le détruisant et en en créant un différent de celui que vous nous avez légué avec votre AUTORITé /AUTORITARISME.

AUX NôTRES
Je fais un appel à toutes les personnes, collectifs, organisations et peuples qui aujourd'hui en plein 21e siècle luttent pour plus de Dignité, d'Autonomie et de Liberté… Je ne nourris aucun espoir de sortir de cette "aventure", pour cela, je voudrais que je/nous soyons un lien de continuité contre la tyrannie et les tyrans pour toutes les personnes, groupes, collectifs qui se disent amoureux de toutes les libertés…

Je fais un appel à ces journalistes (pas ceux qui sont porte-parole des états) pour qu'ils soient courageux, dignes, et responsables [sic] et qu'ils entrent dans ces unités spéciales d'espagne, de france d'Allemagne, des u.s.a. etc. et qu'ils voient de leurs propres yeux ce à quoi je fais référence…

Evidemment, je ne nourris aucun espoir en ce que les états renoncent à ces instruments de domination et de torture ; ni non plus à ce qu'ils satisfassent les bonnes volontés de ces groupes/ organisations/etc. qui dénoncent ces FAITS/SITUATIONS ainsi que d'autres… par exemple le F.I.E.S., le D.E.R.T.… et, plus loin géographiquement mais plus proche dans le temps, la situation des otages de guerre Talibans à Guantanamo (dont le cas juridico-légal est mani-festement et absolument injustifiable), les assassinats légaux des Yankees, principalement contre les afro-américains et les latinos.

AUX MIEN-NE-S
Quant à vous, famille, amis et compagnons, je vous dis que vous vivrez dans mon cœur et que je regrette de vous priver de ma compagnie et de ma présence, il en va ainsi, ainsi me le dicte ma conscience, mon cœur…

Pour ceux qui m'ont laissé seul dans ce choix de lutte et de liberté ainsi que pour les traîtres et ennemis, un sourire empreint d'un mépris profond et éternel.

SALUT, ANARCHIE
ET REVOLUTION SOCIALE !!!

Gabriel Pombo Da Silva

[Extrait de "Cette Semaine" n°87, fév/mars 2004, p.38]