“Tempi di guerra est né pour satisfaire une exigence, celle de mettre en correspondance les différentes formes de lutte contre les expulsions et leur monde.”

“Ce bulletin aura comme angle d’attaque les lager pour clandestins —ceux que la bureaucratie appelle par euphémisme “centres de séjours temporaires et d’assistance”— et tout ce qui les fait exister et fonctionner. Nous trouvons tout simplement répugnant que des êtres humains soient internés uniquement parce qu’ils n’ont pas les bons papiers. Nous savons que, si cette infamie particulière est le produit d’une infamie générale, les responsabilités sont toutefois bien concrètes et spécifiques, et nous ne sommes pas disposés à fermer les yeux. Nous ne voulons pas de lager plus humains, plus colorés, plus respectueux des droits et de la légalité. Nous voulons les voir rasés, un point c’est tout.

A travers les pages du bulletin, nous chercherons à faire parler les idées et les pratiques de cette inimitié sans médiations, dans une perspective qui refuse toute logique institutionnelle et qui met en discussion, avec les lager, le monde qui les génère. Nous fournirons le plus de documentation possible sur comment fonctionne la machine à expulser —structures et engrenages, gestionnaires et collabos— afin de comprendre qu’il ne s’agit pas d’une machine invincible.”

Tempi di guerra,
correspondances entre les luttes contre les expulsions et leur monde, bulletin apériodique, n°1, janvier 2004, 16 p.

CP 1244 — 10100 Torino — Italie
tempidiguerra@libero.it
http://digilander.libero.it/tempidiguerra