Brèves du désordre italiennes


Le site italien anarcotico.net s’est autodissout cet été, obligeant les compagnons à re-développer un peu plus de rapports directs. C’était aussi la source principale des brèves du désordre pour l’extérieur. De notre côté, nous avons traduit du dernier numéro de Terra Selvaggia des brèves du début de l’année qui viennent compléter celles publiées dans nos deux numéros précédents.

2 janvier, Pietrasanta (LU) : incendie d’un relais de téléphones portables des entreprises Tim, Wind et H3g (les antennes de ces deux dernières sont totalement hors d’usage), via 1 Maggio.

7 janvier, Santo Stefano (La Spezia) : les voitures de la police municipale sont taggées de slogans hostiles aux forces armées.

10 janvier, Pietrasanta (LU) : un distributeur de billets de la Banca Nazionale del Lavoro est incendié.

12 janvier, Chivasso (TO) : un chantier du Tav est saboté à hauteur de Montegiove. Trois poteaux d’éclairage à peine installés sont déracinés avec une pelle mécanique.

23 janvier, Pietrasanta (LU) : une vitrine d’un Benetton tombe. «Un cri solidaire et explosif envoie en morceaux, avec une de ses vitrines, l’arrogance de la multinationale Benetton à exploiter et saccager impunément le peuple Mapuche et son territoire» précise la revendication.

18 février, Querceta (LU) : la structure métallique d’un relais de téléphonie mobile Vodafone est dynamitée. «Pas de trêve dans la guerre contre cette société qui répand quotidiennement pollution, dévastations environnementales, empoisonnement et mort», précise la revendication.

3 mars, Pietrasanta (LU) : un bureau de la Banca Nazionale del Lavoro est attaqué.

11 mars, San Pietro in Palazzi (Livorno) : trois véhicules militaires Astra sont incendiés, un bus du 3e Régiment de Cavalerie Savoia de Grosseto, un du 187e Régiment Folgore de Livourne, et un du Centre d’entraînement des parachutistes de Pise.

12 mars, Milan : une voiture de la police est incendiée dans la zone Bovisa. Peu après est parvenu au 113 un appel qui disait «la voiture n’est qu’un début».

12 mars, Rome : cocktail molotov contre l’immeuble occupé par des fascistes et nommé «casa d’Italia».

21 mars, Forte dei Marmi (LU) : une agence de la Deutsche Bank est ravagée par un incendie. «Contre le monde des patrons de la Terre, du profit et de l’argent, nous sommes avec tous les hommes et les femmes de courage qui partout, à l’intérieur et l’extérieur des prisons, luttent pour détruire l’existant», précise le communiqué.

25 mars, Naples : au cours d’une tournée électorale, le camping car d’Alleanza Nazionale est assailli par un groupe de personnes armées de bâtons qui lui font de gros dégâts. Les fascistes se sont bien gardés d’en sortir.

29 mars, Pietrasanta (LU) : des bureaux de Forza Italia sont attaqués.

30 mars, Belvedere (CS) : un relais de téléphonie mobile UMTS est totalement détruit par un incendie.

[Traduit de Terra Selvaggia n°19, avril 2006, p.3]


[Extrait de "Cette Semaine" n°90, septembre 2006, p.20]