Solidarité avec José Fernandez Delgado

Notre compagnon José Fernandez Delgado a été condamné en Allemagne, le 28 septembre 2005 à 14 ans de prison ferme. La demande en révision du procès qu’il avait déposée en compagnie des trois autres condamnés ( Bart de Geeter 3 ans et 6 mois ferme, Begoña Pombo da Silva 10 mois avec sursis, Gabriel Pombo da Silva 13 ans ferme) a été rejetée en septembre 2006 et José est désormais incarcéré comme “condamné définitif” à la prison de Bochum.

Depuis trois semaines déjà, il s’est lancé dans une protestation contre les conditions de détention qui lui sont infligées, notamment relativement à son nouveau statut. Il a ainsi entamé une “grève de plateaux” (repas) et de tout matériel provenant de la prison. Ce refus est une réponse aux refus successifs de la prison de lui laisser accès aux mandats et aux livres qui lui sont envoyés. José sait bien que ces brimades et autres démarches aussi inutiles que pénibles sont le lot de la plupart des détenus et ont pour but de les soumettre totalement à l’arbitraire de la prison et de ses matons. Ceux -ci essaient de tenir les prisonniers par quelques “récompenses” pour, le moment venu, mieux les réprimer en les leur supprimant. Les empêcher de disposer de leur argent permet par exemple de les mettre au travail et au pas. Pour sa part, José a décidé de refuser cette incertitude et ce chantage permanents au nom de ce qu’il considère être sa dignité.

Quant à nous, nous n’acceptons pas de voir ce compagnon poussé à ne plus se nourrir pour des droits élémentaires. Nous le soutenons aussi dans le rapport de force qu’il a engagé parce qu’il lui permettra de vivre et de continuer à se battre, aussi mince que soit la brèche ouverte.

Un moyen parmi beaucoup d’autres de montrer notre solidarité peut être d’harceler la prison de Bochum et de dénoncer les conditions de détention. C’est que nous voulons faire du 23 au 30 octobre. Les dates sont là à titre indicatif.

La situation est insupportable, et nous ne saurons la supporter !

octobre 2006


Grève de la faim suspendue

Suite à son action, soutenue à l’extérieur, notre compagnon José Fernandez Delgado, en lutte contre les conditions de détention qui lui sont imposées, a été transféré a Rheinbach. Les conditions y étant plus supportables, il a recommencé à s’alimenter normalement. Il n’est donc plus nécessaire de faire pression sur la prison de Bochum à ce sujet.

Néanmoins, sa situation, comme celle de l’ensemble des détenuEs, reste très difficile. Aussi va t-il continuer la lutte.

Pour lui écrire :
José Fernandez Delgado
JVA Rheinbach
Aachenerstrasse 47
53 359 Rheinbach
Allemagne

Plus d’infos sur www.escapeintorebelion.info
Détruisons toutes les prisons !

[Publié le 20 novembre 2006 sur Indymedia Paris]


[Extrait de "Cette Semaine" n°91, décembre 2006, p.25]