Belgique

Brèves du désordre

Début mai, Gand — Le Consulat français est attaqué en solidarité avec les émeutiers de France. Les vitres sont brisées et un tag est laissé sur le mur.

10/05, Gand — Manifestation sauvage contre la politique de logements organisée par quelques squats.

22/05, Anvers — Prenant prétexte de bagarres entre prisonniers, la police investit la prison. 120 flics fouillent chaque cellule. Plusieurs détenus résistent, brisent des vitres et brûlent des draps. Un prisonnier met le feu à sa cellule.

25/05, Anvers — Depuis quelques semaines, la tension monte dans l’usine Opel après des rumeurs de licenciements massifs. Quand la direction annonce sa décision de virer la moitié des ouvriers, une grève sauvage éclate. La nuit, plusieurs lignes de production de l’usine sont sabotées. Les semaines suivantes, plusieurs grèves sauvages de quelques jours éclatent. A la fin, les ouvriers virés obtiennent des primes très élevées.

28/05, Hasselt —- Une centaine de prisonniers occupent le préau de la nouvelle prison de Hasselt pendant quelques heures.

05/06, Gand — La police fait circuler des informations sur le vandalisme diffus contre les panneaux électoraux. Plusieurs remorques [sorte de charrette tractée contenant le matériel électoral] sont volées.

5/06, Liévin — Tentative d’incendie du poste de police municipale. La porte d’entrée est calcinée.

05/06, Meer — Deux tours de chasse sont incendiées.

05/06, Courtrais — Une baraque de chantier est incendiée sur la place Deken Zeger.

8/06, Nieuwpoort — Une remorque du parti Lijst Dedecker est détruite.

09/06, Leuven — « Les nuits dernières, plusieurs actions de solidarité ont été réalisées avec la résistance à Heiligendam et dans le reste du monde pour la destruction du G8 et du capital, contre toute forme d’oppression. Une banque Fintro, une agence d’interim Asap et une agence d’interim Accent ont été attaquées. Dans toute la ville, des phrases comme “Détruisons le G8”, “Carlo vive”, “Feu et flammes pour l’Etat et le capital”,… ont été taguées ».

10/06, Belgique — Plusieurs bureaux de votes vandalisés. A Bruxelles, l’ouverture de quelques bureaux de vote est retardée.

10/06, Tournai — Le centre psychiatrique est incendié.

10/06, Liège — Une école part en flammes.

12/06, Bruges — Un prisonnier connu pour ses évasions et tentatives monte sur le toit de la prison. La police encercle le bâtiment. Il ne redescend qu’une heure et demie plus tard.

16/06, Liège — Encore une école qui part en fumée.

14/06, Ittre — Après son transfert de la prison d’Andenne à Ittre, Nordin Benallal est tabassé par les matons et mis en isolement. Il entame une grève de la faim qui durera deux semaines. Des affiches sont collées en solidarité avec lui et contre la prison.

19/06, Vilvoorde — Plusieurs jeunes dégradent le centre d’éducation surveillée. Quatre mineurs sont arrêtés. Ils sont relâchés quelques heures après.

20/06, Leuven — L’Audi A4 d’un manager allemand et une Porsche 911 d’un avocat de Louvain partent en flammes.

21/06, Leuven — Les pneus d’un grue de chantier dans la principale rue commerciale sont incendiés.

23/06, Leuven — Plusieurs carrefours sont occupés. La circulation reste bloquée et des tracts de solidarité avec Villa Squattus Dei (squat expulsé le 19/06) sont diffusés. L’après-midi, des banderoles sont déployées sur différents ponts du périphérique. Le soir, quelques centaines de personnes manifestent contre l’expulsion. La police oblige les commerces à fermer dès 16h. Pendant la manifestation, une maison de l’Opus Dei mange des bombes de peinture. Quelques pierres partent en direction flics. Sur le périphérique, la police arrête des dizaines de manifestants. Elle signale aussi quelques incidents la nuit suite à la manifestation, mais refuse de dire lesquels.

25/06, Gand — “L’Intercommunale des Scandaleux Travaux de la Voirie” barre la rue de la prison de Gand. La circulation reste bloquée et des fumigènes sont allumés. Des tracts contre la prison et son monde, en solidarité avec le compagnon Geert Waegemans, sont distribués et laissés sur place.

25/06, Bruxelles — Un barrage routier bloque un carrefour. Des tracts contre la prison et son monde, en solidarité avec le compagnon Geert Waegemans, sont diffusés. Une banderole est déployée.

28/06, Mol — L’école européenne est attaquée avec des molotovs.

28/06, Okegem — Incendie criminel d’un transformateur électrique. Le courant reste coupé dans la ville pendant plusieurs heures.

06/07, Opwijk — Trois écoles sont vandalisées.

15/07, Bruges — Le prisonnier Farid B. est transféré de la prison de Lantin au quartier d’isolement de la prison de Bruges. A Lantin, il avait cassé la gueule à deux matons. Dans les environs de la prison de Lantin, des affiches contre la prison et les centres de déportation sont collées. Des tracts circulent en solidarité avec Farid.

19/07, Stekene — Une école est vandalisée.

23/07, Schaerbeek — Quatre voitures sont incendiées dans la rue du commissariat central de la ville.

31/07, Doorzele — Une école est vandalisée.

[Traduit du néerlandais. Tiré de De Nar, anarchistische krant, n°212, été 2007, p.10]

[Extrait de "Cette Semaine" n°93, août 2007, p.43]