Caen : expulsion de la Mauvaise Herbe


Ca leur a coûté cher de nous foutre en l’air

La Mauvaise Herbe, située 7 rue de la Masse, ancienne plâtrerie occupée depuis plus de 18 mois, a été expulsée début juillet. En plus des concerts et projections, elle avait aussi accueilli de nombreuses réunions, dont celles du Vaaan ou de la Coordination contre le nucléaire.

Aujourd’hui 4 juillet 2007, la Mauvaise Herbe a été expulsée. 6 heures, la police, les huissiers et les propriétaires ont réveillé les 7 personnes dormant sur place. Ils défoncent une porte (infokiosk) et poussent les occupant-e-s dehors en leur laissant prendre le strict nécessaire (vaisselle, affaires, groupe électro gazinière…).

Pourtant, seulement 5 personnes sont visées par des procédures d’expulsion, et aucune n’est sur place. Fi de la légalité, et accompagnés des RG, d’un représentant de la préfecture, et d’une trentaine de flics, ils expulsent tout de même.Dehors les copain-ine-s venu-e-s apporté leur aide sont empêché-e-s de pénétrer dans le lieu.Une fois les gens virés, le déménagement commence (avec garde meuble). Puis rapidement, la destruction à la masse d’abord, puis au bulldozer sous les yeux médusés des voisin-e-s, et ce, sans permis de démolir, alors que les toits sont amiantés. Les gars travaillent sans masque… sous le regard impassible de la police.

Ce qui est clair, c’est que la procédure utilisée est illégale et que la police et l’huissier le savent pertinemment. Ils disent que les gens sont sortis d’eux-elle-s mêmes… comme si des gens décidaient d’eux-elles même de dormir à la rue, alors qu’ils ont un endroit où squatter. C’est en tout cas la thèse qui serait défendue si nous avions des velléités de justice. Une fois de plus la flicaille montre son vrai visage, celui qui se fout de toute légalité pour soutenir les projets du capital…

On donnera plus de nouvelles plus tard, après s’être collectivement réunis. Avec quelques photos…

la_mauvaise_herbe@no-log.org


[Extrait de "Cette Semaine" n°93, août 2007, p. 14]