Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Montpellier : un Mac Donald’s visé par une bombe
(Le 29 mai 2008)

Une bombe dans un Mc Do de Montpellier.

Mercredi 28 mai, Montpellier. Un Mac Donald’s visé par une bombe.

"Mais qui en veut au fast-food Mc Donald’s de la zone ludico-commerciale d’Odysseum de Montpellier ? La question se pose après la spectaculaire alerte à la bombe survenue hier après-midi. La deuxième en quelques semaines.

Vers 15 h, dans les toilettes pour dames, une cliente a aperçu une petite caisse en plexiglas, de 20 cm de longueur et 10 cm de large. Et visible à l’intérieur : une montre à aiguilles, une batterie, des fils reliés à un petit moteur ou encore une carte informatique... Elle a aussitôt donné l’alerte.

Prenant l’affaire très au sérieux, les services de police, la Bac en tête, ont aussitôt procédé à l’évacuation du Mc Do, dressé un périmètre de sécurité conséquent, et mis à l’abri les clients des autres animations (bowling, cinéma), bloqué la circulation du tramway et l’accès à Odysseum aux véhicules et aux piétons, le temps que le service de déminage intervienne.

Le public, nombreux en ce mercredi après-midi, n’a pas trop compris ce qu’il se passait. « Ouah, c’est comme au cinéma ! » commentait un des nombreux cinéphiles qui comptait se rendre au Multiplexe et contraint de rebrousser chemin.

Les spécialistes du déminage n’ont pas pris de risque : avec un canon à eau, ils ont pulvérisé le système de mise à feu. Mais il est apparu qu’il n’avait pas de substance explosive. « C’est artisanal mais très bien fait. Un vrai travail de professionnel, seul le compartiment pour explosif était vide, c’est un avertissement ou une blague de très mauvais goût témoigne un témoin privilégié. Une bombe dans les chiottes, mais avec personne assis dessus ».

Hier, le parquet a saisi la PJ (police judiciaire), qui devra déterminer qui en veut au Mc Do, alors qu’il y à 3 mois à peine, une alerte avait eu lieu dans les toilettes pour homme : un sac abandonné avec du sable avait été retrouvé. « D’abord du sable, maintenant un dispositif avec minuterie, ça sera quoi la prochaine fois ? On a peur » s’inquiète un employé du Mc Do".

La Dépêche du Midi, 29 mai 2008 à 13h30

Suivant
Imprimer l'article