Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Région parisienne : bilan du 14 juillet...
(Le 16 juillet 2008)

600 voitures brûlées en l’espace de deux nuits

mercredi 16 juillet 2008 | Le Parisien

Les festivités du 14 Juillet ont été émaillées de nombreux incidents, notamment en Ile-de-France. Dans la nuit de lundi à mardi, 295 voitures ont brûlé dans le pays portant à près de 600 le nombre de véhicules dégradés en deux jours.

COMME la nuit précédente, celle du 14 au 15 juillet a donné lieu à de nombreux incidents et à de nombreuses échauffourées entre jeunes et forces de l’ordre. 295 véhicules ont été incendiés en France, dont 150 en Ile-de-France et 145 en province. Ce bilan vient alourdir celui de la nuit précédente, où 297 voitures étaient parties en fumée.

En deux jours, près de 600 véhicules ont été incendiés et au total, 219 personnes ont été interpellées.

Le secrétaire national du PS, Bruno Leroux, a pourtant accusé le ministère de l’Intérieur, hier, de minimiser la réalité des violences commises dans la nuit de samedi à dimanche, notamment en Seine-Saint-Denis. Une fausse polémique pour l’Intérieur qui confirme ces chiffres et indique en outre avoir enregistré, sur les six premiers mois de l’année, une baisse de 20 % de véhicules incendiés par rapport à 2007. Par ailleurs, le ministère a annoncé son intention de durcir la législation sur la vente de matériel pyrotechnique, après qu’un commissaire de police a été très gravement blessé à l’oeil par l’un de ces engins lors d’affrontements entre jeunes et policiers à Asnières (Hauts-de-Seine).

A Melun, en Seine-et-Marne, dans la nuit de dimanche à lundi, l’espace Vivaldi de la maison des jeunes a été incendié. Le bâtiment était neuf. Il devrait rester fermé tout l’été, privant les adolescents de leur local.

Dans les Yvelines, on recensait hier 17 voitures incendiées. Deux suspects ont été interpellés.

En Essonne, 22 véhicules ont été brûlés, soit deux fois plus que dans la nuit du 13 au 14. A Athis-Mons, 4 individus ont été arrêtés alors qu’ils venaient de mettre le feu à un local-poubelle. A Brunoy, un adolescent de 13 ans a été interpellé vers 1 h 45, une bouteille d’essence à la main. Il a avoué avoir incendié des voitures à 3 reprises depuis le 13 juillet.

Comme la nuit précédente, dans les Hauts-de-Seine, 24 véhicules ont été incendiés dans la nuit du 14 au 15 juillet, et 24 personnes ont été interpellées pendant le week-end (lire ci-dessous). Les toutes nouvelles vitres de la station de métro de la ligne 13 aux Courtilles, ont été explosées.

En Seine-Saint-Denis, la préfecture recense environ 16 incidents : feux de poubelles, actes de caillassage, jets de pétards sur les forces de l’ordre.

Ce sont quarante voitures qui ont été incendiées dans le Val-de-Marne et plus particulièrement à Vitry et Champigny, 22 personnes ont été placées en garde à vue. Un groupe s’est attaqué dans la nuit de lundi à mardi au dépôt du palais de justice de Créteil, mettant le feu à de grosses poubelles poussées devant la grille d’accès pour les escortes.

Au moins une dizaine de jeunes ont été interpellés dans la nuit du 14 au 15 juillet dans le Val-d’Oise. Sept d’entre eux ont été arrêtés à Sarcelles, et placés en garde à vue. Au total, 19 voitures ont été incendiées dans la nuit.

Suivant
Imprimer l'article