Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Sale temps pour les radars de l’Oise
(Le 24 juin 2005)

Sale temps pour les radars de l’Oise

Incendiés, cassés ou barbouillés de peinture. Dans l’Oise, les radars automatiques n’ont pas la belle vie. A peine sont-ils installés au bord de la route qu’ils sont mis hors d’usage. A Sérifontaine, un radar implanté en agglomération a été vandalisé à quatre reprises avant sa mise en service le 13 juin. Et cette semaine, deux autres radars, qui ne sont pas encore opérationnels, ont fait les frais d’un mystérieux commando nocturne. A Beauvais, les glaces d’un radar ont été pulvérisées à coups de masse. Et à Noailles, des individus ont incendié le radar au bord de la N1 et l’ont maquillé de peinture verte. Dans ce département, onze radars sont ou vont être installés mais seuls trois sont opérationnels... pour l’instant.

Sources : Le Parisien, éd. Val-de-Marne, 24 juin 2005, p.XII

Suivant
Imprimer l'article