Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

La Courneuve (Seine St Denis) : Tirs de flash ball contre des policiers
(Le 27 septembre 2008)

Tirs de flash ball contre des policiers à La Courneuve

27.09.2008, 15h45 | Mise à jour : 16h24

Des policiers des Unités territoriales de quartier (Uteq) ont essuyé, vendredi, dans la cité des 4.000 à La Courneuve (93), des tirs de flash-ball qui n’ont heureusement, pas fait de blessés. Selon une source policière, des inscriptions ont été découvertes samedi sur des murs de cette cité. Elles indiquent « un ou deux prénoms de policiers », « le numéro d’une plaque d’immatriculation d’un véhicule administratif » et menacent : « la prochaine fois ça sera une vraie arme ».

Cette intimidation témoigne du bras de fer qui se joue sur le terrain dans des quartiers dits sensibles de quatre communes de Seine-Saint-Denis : La Courneuve, Saint-Denis, Clichy-sous-Bois et Montfermeil. Depuis le mois d’avril, cinquante gardiens de la paix sont chargés de reprendre pied sur le terrain. L’expérimentation sera étendue avant la fin d’année à d’autres départements et une centaine d’unités seront créées d’ici trois ans. Ces policiers chargés d’assurer une présence visible, de lutter contre la délinquance et les violences urbaines, ont également pour mission de tenter de créer un lien de confiance avec la population.

A la suite de cet incident, le syndicat Alliance des gardiens de la paix a demandé l’ouverture d’une information judiciaire.

Leparisien.fr avec AFP

Suivant
Imprimer l'article