Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

La statue de Padre Pio en flammes à Banneux (Belgique)
(Le 28 juin 2005)

Statue de Padre Pio en flammes (29/06/2005)

Qui a bien pu en vouloir au capucin aux stigmates ?

BANNEUX (Belgique)- Le sanctuaire de Banneux Notre-Dame est connu pour ses apparitions et son calme qui y règne toute l’année. Et pourtant, mardi, vers 4 h, la quiétude a été brisée à cause des sirènes des pompiers de Theux. En effet, la statue de Padre Pio de Pietrelcina était en flammes. Mort il y a près de quarante ans, le père Pio avait été canonisé par Jean-Paul II voici quelques années, pour les miracles qui lui ont été attribués, ainsi que les stigmates que le vénérable arborait sur son corps et qui lui ont valu le surnom de capucin aux stigmates.

A Banneux, les nombreux pèlerins sont sous le choc. Tout le monde se demande qui a bien pu agir de la sorte. Malgré la rapide intervention des pompiers, la statue en résine a beaucoup souffert de la chaleur. La tête et les mains ont particulièrement été touchées. On distingue également un trou au niveau de la poitrine.

Actuellement, on ne connaît toujours pas l’origine de l’incendie. En effet, les nombreuses bougies de neuvaines déposées au pied des statues peuvent parfois provoquer quelques petits accidents. Les gens ne les placent pas toujours comme il faut et ne prennent pas conscience du temps qu’il faut pour que la bougie soit consumée totalement.

La thèse de l’incendie volontaire n’est pas écartée non plus, d’autant qu’un briquet était présent derrière la statue.

Selon de nombreux témoins, les gens n’hésitent pas à commettre des délits pour ensuite en mettre la responsabilité sur le dos des Gitans qui sont, pour un mois, en pèlerinage à Banneux.

Un fait divers qui n’a pas fini d’attrister les nombreux visiteurs de ce lieu de recueillement.

Seb.

Sources : La Dernière Heure 2005, 29/6/05

Suivant
Imprimer l'article