Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Auch. Départs de feux volontaires dans deux grandes surfaces
(Le 28 octobre 2008)

28/10/2008 08:33 - Dépêche du Midi

Auch. Départs de feux dans deux grandes surfaces

Deux incendies se sont déclaré hier après-midi, à Aldi et à Carrefour. L’hypothèse volontaire est privilégiée.

« On ne peut pas rentrer ». Hier en fin d’après-midi, les policiers et pompiers ont opposé cette phrase à ceux qui caddies à bout de bras tentaient de franchir les portes de Carrefour. Le centre commercial a été évacué vers 16 h 45 en raison d’un début d’incendie. Le feu a pris au rayon textile, au milieu de vêtements féminins synthétiques. Un peu plus d’une heure plus tôt le magasin Aldi, situé à quelques centaines de mètres de là en direction du centre-ville, avait également été victime d’un début d’incendie dans un rayon. Mais là, les dégâts ont été très limités. A Carrefour, trois à quatre mètres linéaires d’habits se sont consumés mais c’est surtout la fumée qui a provoqué des dégâts et peiné à s’évacuer.

Des employés de Carrefour ont appelé les pompiers vers 16 h 45 pour signaler un départ de feu. A l’arrivée des secours, un membre de la sécurité et un des responsables du magasin avaient éteint le début d’incendie. Il a néanmoins fallu évacuer le bâtiment et faire sortir la fumée. Le magasin comptait alors une cinquantaine de membres du personnel sans compter les clients.

« On a entendu une annonce nous demandant de nous diriger vers la sortie », raconte l’un d’eux, « puis ils nous ont demandé d’abandonner nos chariots », poursuit-il. L’évacuation s’est faite dans le calme et clients comme personnel se sont dirigés vers un chapiteau abritant des plantes installé sur le parking extérieur. Toutes les boutiques de la galerie ont également été évacuées, jusqu’au salon de coiffure dont des clientes ont dû partir avec produits et serviette sur la tête.

Les pompiers ont mis en œuvre des moyens importants en raison de l’activité qui règne ici et du public accueilli. Quelque vingt-cinq pompiers venus des centres d’Auch et Pavie, deux camions-pompes, la grande échelle ainsi qu’un véhicule de secours ont été mobilisés sur place. l’incendie n’a heureusement pas fait de blessés. Le maire d’Auch Franck Montaugé, le directeur de cabinet du préfet Michel Laborie se sont également rendus sur place.

Une enquête est en cours, confiée à la police. Les deux départs de feu présentent de fortes similitudes et les enquêteurs privilégient l’hypothèse d’incendies volontaires. Ils vont visionner les films de vidéosurveillance et faire des recoupements.

En revanche, ils excluent tout lien avec les jeux dangereux qui se sont produits jeudi soir sur le parking de MacDo. Des bouteilles contenant un mélange d’aluminium et de produit corrosif y avaient explosé. Là aussi l’enquête se poursuit.

*******

AUCH. Les enseignes Carrefour et Aldi ont été tour à tour les cibles d’incendiaires, hier après-midi

Incendies criminels dans les supermarchés

Ce ne peut être une coïncidence. Deux supermarchés auscitains ont été touchés par un incendie volontaire, hier après-midi, entre 15 h 30 et 16 h 30. Le premier a frappé le magasin Aldi et n’a fait pratiquement aucun dégât. Un peu plus d’une heure plus tard, à quelques centaines de mètres, une partie du rayon textile de Carrefour était la cible d’un nouveau feu criminel : quatre mètres du linéaire sont partis en fumée, la totalité des clients et la cinquantaine d’employés présents ont été évacuées dans la foulée.

Ce sont les salariés du centre commercial qui, à l’aide d’extincteurs, ont éteint l’incendie avant l’arrivée des sapeurs-pompiers. Plus de 25 professionnels du feu sont malgré tout intervenus pour sécuriser la zone et procéder aux mesures d’évacuation. Jusqu’en début de soirée, un voile de fumée et une odeur de brûlé restaient tenaces.

Identification en cours.

Selon la police, il s’agirait de « mises à feu volontaires d’une ou plusieurs personnes en cours d’identification ». Les enquêteurs ont notamment pu visionner les vidéos prises par les caméras présentes à Carrefour. Selon nos informations, un seul incendiaire figurerait sur l’enregistrement. Une certitude, les deux feux n’ont pas été provoqués par un mélange explosif. Plusieurs individus ont été interpellés en fin d’après-midi, mais ne correspondraient pas au signalement. Les mobiles sont pour l’heure inconnus. Pyromanie ? Diversion pour commettre des vols ? Acte de malveillance ? L’enquête suit son cours...

Ouest-France, 28 octobre 2008

Suivant
Imprimer l'article