Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

287 voitures incendiées et plusieurs affrontements pour le 14 juillet
(Le 14 juillet 2005)

14 Juillet : des voitures incendiées

La fête nationale est désormais synonyme d’incendies de voitures en banlieue parisienne. Environ 200 véhicules ont été enflammés dans la nuit de mercredi à jeudi, et 87 dans celle de jeudi à vendredi. Des incidents souvent accompagnés de confrontations avec les policiers : dans les Hauts-de-Seine par exemple, un homme de 21 ans a été condamné vendredi à six mois de prison pour avoir lancé des fusées sur des policiers qui procédaient à un contrôle d’identité, dans la nuit de mardi à mercredi, à Rueil-Malmaison.

Les forces de l’ordre ont procédé à plusieurs dizaines d’arrestations dans l’ensemble de la région. En Seine-Saint-Denis, où 34 voitures ont été brûlées, 54 personnes ont été placées en garde à vue et 14 déférées devant la justice, dont 11 mineurs. Dans les Hauts-de-Seine, la police a également procédé à l’interpellation de 20 personnes - dont 10 mineurs -, après des affrontements à Antony, Gennevilliers, Chatenay-Malabry, Malakoff et Bagneux. Trois garçons, âgés de 10, 14 et 15 ans, ont par ailleurs été interpellés vendredi, à Villeparisis (Seine-et-Marne), pour avoir incendié un bâtiment agricole de 300 m2, jeudi, à l’aide de pétards. L’entrepôt a été totalement détruit.

20 Minutes, Paris, Lundi 18 juillet 2005


Voitures en feu pour le 14 Juillet

70 interpellations autour de Paris lors d’incidents.

Par Jacky DURAND avec AFP

vendredi 15 juillet 2005 (Liberation - 06:00)

Du bruit et des bals. Mais aussi divers incidents et l’incendie de plus d’une centaine de voitures. La nuit de mercredi à jeudi en Ile-de-France, en marge des bals populaires du 14 Juillet, a été mouvementée, entraînant environ 70 interpellations, selon les gendarmes et la police. En Seine-Saint-Denis, quelque 70 voitures ont été incendiées et des affrontements entre jeunes et forces de l’ordre ont éclaté dans les cités des Franc-Moisins à Saint-Denis, du Clos-Saint-Lazare à Stains et des 4 000 à La Courneuve. Les policiers ont fait usage de leurs flash-balls à 90 reprises et à trois reprises de leurs fusils lance-grenades. Un policier a été blessé par une fusée et transporté à l’hôpital. 38 personnes ont été interpellées.

Dans le Val-de-Marne, même scénario : 19 voitures ont été incendiées dans la nuit, notamment à Vitry-sur-Seine, Ivry-sur-Seine, Choisy-le-Roi et Villeneuve-Saint-Georges, à la suite de douze départs de feu. Dans les Yvelines, 25 voitures et 36 poubelles ont brûlé entre minuit et 2 heures, notamment à Mantes-la-Jolie, Sartrouville et Chanteloup-les-Vignes. Dix-sept voitures et un poids lourd ont aussi été incendiés dans la nuit en Seine-et-Marne.

Dix-sept véhicules et seize poubelles ont pris feu dans les Hauts-de-Seine, où la police a procédé à 32 interpellations jusqu’à 5 heures à Bagneux, Clamart, Rueil-Malmaison, Nanterre, Vanves ou Gennevilliers. Les policiers ont été accueillis par des jets de pétards à Nanterre et Bagneux. Cinq véhicules et de nombreuses poubelles ont également brûlé dans l’Essonne, notamment à Grigny, Massy et Evry. A Etampes, un incendie de voiture a entraîné l’intervention des forces de l’ordre, qui ont été accueillies par des jets de pierre. Toujours dans l’Essonne, un policier a été légèrement blessé par un adolescent de 17 ans qui a jeté un gros pétard dans une voiture de patrouille. Enfin, des abribus et des commerces ont été saccagés à Argenteuil (Val-d’Oise).

Suivant
Imprimer l'article