Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis) : incendie du centre des impôts
(Le 3 avril 2009)

Noisy-le-Sec : incendie au centre des impôts

Le Parisien | 02.04.2009, 10h53

Le centre des impôts de Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis) a été touché par un violent incendie dans la nuit de mercredi à jeudi. La brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSSP) qui a mobilisé plus de 100 sapeurs-pompiers et une vingtaine d’engins.

L’incendie a ravagé des bureaux sur deux niveaux, soit une surface de 900 m2 dans un immeuble de la direction générale des finances publiques (centre des impôts fonciers et service des domaines), 1 rue Saint-Denis.

L’incendie a finalement été maîtrisé à 1h40, puis considéré éteint à 3h45. Aucune précision n’a été donnée sur l’origine du sinistre.

*********

Noisy-le-Sec : Mesures d’urgences après l’incendie aux impôts

Le Parisien | 03.04.2009, 07h00

Des milliers de titres de propriété, plans cadastraux et documents des domaines sont partis en fumée. Heureusement, tout avait été numérisé.

C’est un immeuble que connaissent bien les notaires de Seine-Saint-Denis, mais aussi bon nombre de particuliers. Un endroit où l’on venait enregistrer les actes de propriété, consulter un plan du cadastre... Mais, depuis hier, seuls les pompiers et les enquêteurs accèdent au bâtiment de la direction générale des finances publiques de Noisy-le-Sec, ravagé par un incendie dans la nuit de mercredi à jeudi. « Même au ministère des Finances, on n’a jamais été confronté à un incident d’une telle ampleur », assurait hier Hubert Girard.

Harassé par une nuit sans sommeil, le directeur assistant des services fiscaux de Seine-Saint-Denis a passé un jeudi tout aussi fatigant à tenter d’organiser l’urgence. Le site regroupait l’ensemble des services fonciers de Seine-Saint-Denis : cinq conservations des hypothèques, l’état civil de la propriété regroupant les éléments servant au calcul des taxes foncière et d’habitation, la tenue du plan cadastral et le service des domaines. D’innombrables documents ont donc été détruits... « Si cela s’était produit il y a quinze ans, ç’aurait été dramatique. Notre chance est que tout est numérisé aujourd’hui, même le plan cadastral. Nous déplorons donc la perte de documents originaux conservés par sécurité. Mais l’ensemble des données faisaient l’objet de sauvegardes », rassure Hubert Girard. Comme c’est le cas pour la plupart des administrations et des grandes entreprises, les serveurs informatiques sont logés sur un site extérieur et sécurisé. Ils sont donc intacts.

3 000 m 2 de nouveaux bureaux à trouver

Plusieurs problèmes se posent aujourd’hui aux responsables de l’administration fiscale. Où reloger les 170 agents qui travaillaient sur ce site ? Des « plateaux provisoires » seront disséminés dans d’autres locaux du département. Mais, à long terme, il faudra trouver une nouvelle adresse et au moins 3 000 m 2 pour loger les services. Les dégâts sont trop lourds pour imaginer une remise en état du bâtiment. Reste à organiser l’accueil du public.

« On est heureusement en période creuse, minimise Hubert Girard. C’est surtout en novembre que les gens viennent contester le montant de leur taxe d’habitation... » Les professionnels, notaires, experts-géomètres, avocats, seront rapidement informés et sont d’ailleurs habitués à faire leurs démarches par Internet.

Suivant
Imprimer l'article