Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Italie : la révolte continue dans les centres de rétention (mise à jour)
(Le 11 avril 2009)

Italie : la révolte continue dans les centres de rétention

5 avril
Les immigrés enfermés dans le CIE de Milan montent sur le toit du centre pour protester contre leur détention. La police charge et les tabasse salement.

6 avril 2009
Après l’évasion réussie la semaine précédente, une vingtaine de retenus tente de s’évader du CIE de Turin. Repris, cinq sont incarcérés.

7 avril
Au moins quatre CIE (Turin, Milan, Gradisca d’Isonzo, Rome) commencent une grève de la faim coordonnée.

8 avril
Le décret-loi signé le 23 février par le gouvernement et qui portait la durée de rétention de 2 à 6 mois n’est pas prolongé par le Parlement (232 voix contre 225). Hurlements hystériques de la Ligue du Nord et suspension de séance. Après plus d’un mois de luttes dans les CIE à travers toute l’Italie, 1.038 sans-papiers dont la détention a dépassé les deux mois doivent donc être libérés le 26 avril, et 227 dans les deux semaines suivantes.

9 avril
40 sans-papiers du CIE de Gradisca réussissent à s’évader. Ils ont d’abord défoncé le faux-plafond des chiottes, gagné le toit par une bouche d’aération puis franchit le mur d’enceinte de 4 mètres de haut vers 3h30 du matin. Deux, blessés (dont une jambe cassée) ont été repris à côté du mur et une vingtaine dans la campagne des alentours. 21 (17 tunisiens et 3 marocains) ont donc réussi la belle jusqu’au bout.

Suivant
Imprimer l'article