Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Corbeil-Essonnes (Essonne) : Policiers pris pour cible
(Le 26 avril 2009)

Policiers pris pour cible à Corbeil-Essonnes

AFP, 26/04/2009 | Mise à jour : 14:18

Des patrouilles de police ont été prises pour cible hier soir, pour la quatrième fois en quinze jours, par des groupes d’individus dans le quartier sensible des Tarterêts, à Corbeil-Essonnes (Essonne), a-t-on appris dimanche de source policière.

Vers 22H30 samedi soir, des véhicules de pompiers et de police ont été caillassés par 70 à 80 jeunes cagoulés et masqués alors qu’ils intervenaient pour éteindre un feu de voiture, un "guet-apens" selon la source policière.

L’incendie aurait été allumé volontairement par des jeunes du quartier qui voulaient en découdre avec les forces de l’ordre, selon cette même source.

Les policiers ont dû faire face pendant une demi-heure à des individus munis de cocktails Molotov et d’obusiers, sorte de tubes qui servent initialement à projeter dans l’air des feux d’artifice, a expliqué la source policière.

Des renforts ont été appelés sur place. Un fonctionnaire a été blessé alors qu’il poursuivait des jeunes qui prenaient la fuite. Il souffre d’une entorse à la cheville. La police n’a procédé à aucune interpellation.

Vendredi soir, des échauffourées avaient déjà éclaté aux Tarterêts. Celle de samedi est la quatrième altercation entre jeunes et forces de l’ordre dans ce quartier depuis une quinzaine de jours. Les premiers incidents avaient eu lieu le 10 avril, à la suite du contrôle par une patrouille de police d’un habitant du quartier qui faisait du rodéo sur une moto.

Des mesures de surveillance accrue sont envisagées pour la semaine à venir, a indiqué une source policière.

Suivant
Imprimer l'article