Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Athènes : nouvelle action de solidarité avec les émeutiers français (12/13 novembre)
(Le 13 novembre 2005)

La contagion des incendies de voitures a dépassé les banlieues françaises pour toucher également Athènes. Deux halls d’expositions et de ventes de véhicules situés sur une grande avenue d’Athènes et comprenant une vingtaine de voitures, ont été incendiés dans la nuit de samedi à hier par des inconnus, selon une source policière. Les inconnus ont lancé vers 23h20 des cocktails Molotov dans les deux halls, l’un comprenant des Citroën, l’autre des Mercedes, provoquant un violent incendie, a ajouté la même source. Une vingtaine de pompiers assistés de six véhicules se sont rendus sur les lieux de l’attentat pour maîtriser l’incendie, intervenu quelques heures après une manifestation d’une centaine de jeunes qui ont manifesté devant l’ambassade de France à Athènes pour marquer leur solidarité avec ceux des banlieues françaises. Vendredi, un groupe de jeunes, encagoulés et casqués, a également fait irruption dans la cour de l’Institut d’Athènes, brandissant des drapeaux rouge et noir, et ont brisé une trentaine de vitres par des jets de boulons et de pierres. Une attaque similaire avait été menée jeudi soir par une quarantaine de jeunes contre l’Institut français de Salonique.

Suivant
Imprimer l'article

Incendie d’un concessionnaire Mercedes à Athènes la nuit du 12 au 13 novembre 2005.