Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Rovereto (Italie) : diverses actions contre la base militaire de Mattarello
(Le 28 juin 2009)

Rovereto, 28 juin 2009 : Un concert de De Gregori interrompu contre la base de Mattarello

Un petit groupe d’anarchistes a interrompu le concert de De Gregori qui se déroulait ce soir à Rovereto, dans le Trentin, dans le cadre de la manifestation musicale "Sentiers de la paix". Trois d’entre eux sont montés sur scène et ont parlé au micro contre la construction de nouvelles casernes dans une zone périphérique de Trento, à Mattarello. L’interruption s’est produite tandis qu’à Trento se déroulait une manifestation des anarchistes contre cette citadelle militaire, définie par eux comme une vraie base militaire.

**********

Trento : guerre à la guerre - des anarchistes sur les voies avec des câbles d’acier

Trento - La protestation contre la construction des nouvelles casernes à Mattarello passe ausi à travers les voies de train. Les rencontres d’hier, les manifs, les banderoles du camping antimilitariste au parc Gocciadoro n’ont pas suffit aux anarchistes. Hier après-midi, à deux reprises, des groupes d’anarchistes ont contraint les trains à un arrêt forcé dans les gares de Lavis et Mori, à cause de câbles d’aciers posés sur les voies.
A Lavis, les pompiers sont intervenus vers 16h20 pour décrocher un câble d’un centimètre de diamètre, accroché entre un pylône et le quai, à deux mètres de hauteur. Il faisait 7 mètres de long et courait le long des voies. Selon des témoins, un groupe d’anarchistes aurait sauté le grillage de la gare peu avant l’arrivée du train de la ligne du Brennero et aurait accroché le câble et posé des banderoles. A l’arrivée de la police ferroviaire et de la Digos, les participants (le visage couvert de masques blancs) auraient réussi à s’échapper.

Une heure plus tard, épisode identique à la gare de Mori : le train direct pour Vérone est resté bloqué 20 minutes vers 17h30. Le train de voyageurs a dû s’arrêter devant une banderole. Elle était suspendue à un câble d’acier accroché à deux poteaux situés au bord de la voie. "Stop à la guerre" disait le slogan, que les agents de police accourus sur place ont immédiatement relié aux manifestations organisées autour de Trento contre la construction de casernes à Mattarello.

Le groupe de hier qui a fait "irryuption" en gare de Mori pourrait être le même qui s’agitait à Rovereto avec des tas de tracts contre les banques "qui financent le commerce des armes". Les participants ont ralenti un peu la circulation pour differ les tracts et sont arrêtés devant les institutions incriminées ((Banca Intesa, Bnl et Unicredit) avec une pancaerte expliquant les raisons de leur geste.

Traduit de l’italien. L’Adige, 28/06/2009 - 13:44

Suivant
Imprimer l'article