Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Pézenas (Hérault) : Incendie volontaire dans la cour de la mairie
(Le 11 juillet 2009)

Pézenas (Hérault) : Incendie volontaire dans la cour de la mairie

Midi Libre, samedi 11 juillet 2009

Hier, vers 3 heures du matin, des individus ont pénétré dans la cour de la mairie de Pézenas et mis le feu à une voiture de la police municipale. La Clio, entièrement équipée, a été détruite, malgré l’intervention rapide des pompiers, alertés par une voisine. Le feu s’est propagé à la façade de l’hôtel de ville et endommagé des menuiseries. L’acte de vandalisme fait réagir le maire de la commune, Alain Vogel-Singer : « Aujourd’hui, des éléments se régalent de s’attaquer aux symboles de la République, l’école, la police, la mairie ; ce qui est grave c’est qu’il n’y a plus aucun respect. Au printemps, nous avions déjà subi un acte de vandalisme, la salle des mariages avait été forcée et nous avions retrouvé la Marianne écrasée sur le parking Boby-Lapointe ; par ailleurs,une institutrice a été giflée, cela n’était jamais arrivé ici. » Le nouveau fait divers a ému la population. « Aujourd’hui, il y a un ras-le-bol légitime des gens qui se sentent de plus en plus agressés dans leur quotidien par ces destructions, agressions et incivilités gratuites et stériles. Cela touche toute la ville avec régulièrement des pneus crevés, des cambriolages » , explique Alain Vogel-Singer. Et de s’interroger : « Y a-t-il un lien entre cet incendie et les incarcérations après la fusillade et le coup de poignard de Castelsec ? » Le premier magistrat évalue les dégâts de l’incendie à 30 000 € : « Première estimation à la louche ; ce n’est pas rien au regard d’un budget communal et puis, il s’agit d’actes récurrents : on s’est déjà attaqué au stade municipal ». La mairie a déposé une plainte contre X. « Le secteur est sensible, nous complétons cette année notre système de vidéosurveillance dont les parkings et certains bâtiments sont déjà équipés. Les faits confirment la nécessité de cet’investissement. »

Suivant
Imprimer l'article