Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Bologne : incendie dans la rue et banques attaquées. La police arrête deux anarchistes.
(Le 13 juillet 2009)

Bologne : incendie dans la rue et banques attaquées. La police arrête deux anarchistes.

[Presse locale de Bologne, le Carlino]

Bologne, 11 juillet 2009 - Couvertures en feu, distributeurs de billets barbouillés de peinture et vitrines de deux banques endommagées. C’est le bilan d’un raid nocturne dans la zone san Donato, au terme duquel la police a arrêté deux anarchistes, proches selon toute probabilité du cercle Fuoriluogo [local anarchiste de Bologne]. Il s’agit de Mattia De Santis, 22 ans, et de Robert Ferro. La police est arrivée sur place suite à un appel signalant un incenide aux angles des rues San Donato et Guerardi.

Au milieu de la rue, les agents ont trouvé une dizaine de pneus enflammés, et tout près deux vitres de Istituto di Credito Carisbo cassées, quatre autres de la banque Unicredit brisées au n°83, et là aussi un distributeur recouvert de peinture noire.
Plusieurs témoins ont précisé aux agents qu’ils avaient vu un groupe d’une quinzaine de jeunes vêtus de noir et de cagoules, occupés à étendre une couverture sur les pneus en l’imbibant de liquide (certainement incendiaire), tout en endommageant les vitres de deux banques avec des masses et autres objets contondants.

Une patrouille s’est lancé immédiatement en quête des auteurs, interceptant via Duse un petit groupe de quatre jeunes à vélo. a la vue de la patrouille, les quatre ont augmenté leur vitesse puis se sont divisés, deux via Ricci et deux via Modena. La police a réussi à bloquer ces derniers, retrouivant dans leur sac des cagoules, habits noirs et guants imbibés de liquide nauséabond. Les deux arrêtés ont été inculpés de "dégradations aggravées en réunion, dégradations suivies d’un incendie, jets de peinture".
Tous deux sont bien connus de la Digos de bologne : ferro a plusieurs antécédents pour rébellion à agent assermenté, violence, dégradation, manifestation non autorisée ; De Santis a plusieurs antécédents en matière d’ordre public.

Sab, 11/07/2009 - 12:07

************

Mise à jour :

Lundi 13 juillet, l’audience de validation des arrestations s’est conclue par le rejet de la demande du procureur, et une mise en résidence surveillée pour les deux compagnons dans leur ville d’origine : Mattia à Ascoli Piceno et Robert à Renon (Bolzano). La circonstance aggravante d’incendie, qui prévoit la prison préventive, est tombée. Les chefs d’accusation qui restent sont : dégradation aggravée en réunion, jets de peinture, mais le tout sans finalité terroriste. Les deux compagnons ont donc été relâchés à 23h30, après 11h d’attente devant la prison des parents et des personnes solidaires.

Mar, 14/07/2009 - 10:39

Suivant
Imprimer l'article