Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Bruxelles - Deux expulsions de squats de sans-papiers... et quelques conséquences fâcheuses pour les expulseurs
(Le 14 juillet 2009)

Bruxelles - Deux expulsions des squats de sans-papiers

Début juillet, le bâtiment au centre de Bruxelles, occupé par 300 sans-papiers et propriété de la Haute-Ecole d’Erasme, a été expulsé. Des sans-papiers s’étaient retranchés sur le toît pendant un moment.

Le 10 juillet, un deuxième immeuble squatté par des centaines de sans-papiers est expulsé par un dispositif de flics. Cette fois-ci, le bâtiment était barricadé.

LE 12 juillet, deux nouveaux édifices sont occupés par des centaines de sans-papiers à Bruxelles.

Plus d’infos sur www.cemab.be et sur www.rtbf.be

****************

Louvain - Groupe S vandalisé en représailles à l’évacuation de Bruxelles

Des inconnus ont cassé six vitres d’un bâtiment de Groupe S à Louvain

LOUVAIN Ils ont aussi tagué sur la façade des slogans faisant référence à l’évacuation du bâtiment du secrétariat social à Bruxelles. Environ trois cents sans-papiers, qui avaient pris possession du bâtiment, en avaient été expulsées par la police. La police de Louvain recherche les auteurs. Les employés du secrétariat social ont constaté les actes de vandalisme lundi matin. Ils ont remarqué à leur arrivée que six vitres avaient été brisées. Sur la façade, on avait peint en noir le slogan : "N’oubliez pas l’évacuation. A bas les frontières ! "

Comme les employés craignaient que des cambrioleurs se trouvent encore dans le bâtiment, ils ont appelé la police. Celle-ci a inspecté le bâtiment, mais n’y a trouvé personne. Elle a ensuite mené une enquête de voisinage pour tenter d’identifier les vandales.

La police de Louvain soupçonne que les vandales aient agi en représailles à l’évacuation d’un bâtiment de Groupe S à Bruxelles. Un groupe de personnes sans-papiers avait occupé un bâtiment du secrétariat social de la rue des Ursulines, à Bruxelles, le 1er juillet après avoir été expulsés d’une ancienne usine.

Groupe S avait obtenu un ordre d’expulsion après avoir saisi le juge des référés et la police de Bruxelles avait évacué le bâtiment vendredi dernier.

13.07.2009, La Dernière Heure

************

Bruxelles - Haut Ecole Erasme attaquée

"Dimanche soir, sur le coup de minuit nous sommes allés rendre visite à la Haute école Erasme sur le campus de Jette pour la remercier de l’hospitalité qu’elle a démontrée envers les 300 sans-papiers qui occupaient un de ses bâtiments rue Antoine Dansaert et qui furent expulsés quelques jours auparavant. Avant de partir nous lui avons laissé une bonne vingtaine de vitres pétées en cadeau. Une carte de visite improvisée sur le mur d’à coté disait : « 300 sans-papiers expulsés par erasme. Crève »"

14.07.2009
http://www.cemab.be/news/2009/07/7475.php

Suivant
Imprimer l'article