Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Bergame : Après les affrontements, trois banques attaquées
(Le 14 novembre 2005)

Après les affrontements, deux banques attaquées

Deux petites bombes et 18 coups de masse contre les vitrines du distributeur automatique de la Banca Intensa à Nembro et les vitrines de la filiale de la Banca Popolare di Bergamo endommagées dans la ville haute. Tout s’est passé la nuit de samedi à hier. Quelques heures après les affrontements au cours de la manifestation anarchiste contre la prison -qui a conduit à 14 incarcérations et 12 plaintes-, se sont déroulés de nouveaux épisodes de violence. Que les faits de samedi à Celadina [manif devant la prison] et ceux de l’autre nuit à Nembro et dans la Ville Haute soient liés est une hypothèse à charge des enquêteurs qui n’excluent pour l’heure aucune éventualité.

De plus, grâce aux films tournés par la police scientifique de la manifestation d’avant-hier, la liste des anarchistes pris au filet pourrait s’allonger de 15 autres plaintes. Restent 14 personnes en prison : le parquet n’a pas demandé la comparution immédiate et les jeunes finiront devant le juge [Gip : celui qui doit valider l’incarcération et décider le maintien ou pas en détention]. Le procureur en chef Adriano Galizzi a déclaré : "ce cas nécessite des vérifications plus aprofondies".

L’Eco di Bergamo

*******

Egalement des coups de barre contre le Credito Bergamasco

Après la filiale de la Banca Intensa à Nembro et celle de la Banca Popolare di Bergamo située dans la ville haute, le Credito Bergamasco a finit dans la mire des vandales, entrés en action après les affrontements qui se déroulés au cours de la manifestation anarchiste contre la prison, qui ont conduit à 14 incarcérations et 12 plaintes. Les vitrines de la filiale située Longuelo del Creberg, au croisement des rues Mattioli et Bellini, devant l’église nouvelle, ont subies des coups de barre : une vingtaine de coups au total.

Les enquêteurs pensent plus à une barre qu’à une masse parce qu’en de nombreux points, le verre n’est pas seulement défoncé, mais présente des trous. Le raid n’a été découvert que ce matin : le banque se trouve en effet loin de la route. C’est pourquoi, même si ce n’est pas une certitude, il est possible que les auteurs soient entrés en action la nuit de samedi à dimanche, c’est-à-dire en même temps que ceux du blitz de Nembro et ville haute.

(...)

L’Eco di Bergamo

[traduit de anarcotico.net du 14 novembre 2005]

Suivant
Imprimer l'article