Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Consulat du Maroc à Lille : Cambriolé et vandalisé à peine aménagé
(Le 28 juillet 2009)

Consulat du Maroc à Lille : Cambriolé à peine aménagé

yabiladi.com, 28.07.2009 | 16h27

Le consulat du Maroc dans la commune de Lambersart, aux environs de Lille, en France, a été cambriolé dans la nuit du dimanche à lundi par des inconnus, a-t-on appris auprès de La Voix du Nord (LVN). Les malfaiteurs, entrés par effraction dans les locaux du consulat, ont causé d’importants dégâts matériels et provoqué une inondation. Plusieurs portes de bureaux ont été défoncées, les toilettes vandalisées, les lavabos cassés, et comme pour arroser le tout, les inconnus ont laissé ouvert un robinet qui a coulé pendant toute la nuit. Résultats : un consulat dévasté et trois cent mètres carré de sol tapissé retrouvés sous les eaux. Les locaux avaient été loués et aménagés par le consulat lui-même afin de contenir ses trente fonctionnaires et d’offrir aux ressortissants Marocains un espace d’accueil provisoire.

Le consul du Maroc, Mohammed Ali Lazreq, a déclaré à nos confrères de LVN, « qu’il s’agissait avant tout d’actes de vandalisme », avant d’ajouter que « la recette du jour des passeports avait été dérobée dans un petit coffre ». Une enquête a été immédiatement ouverte par la sûreté urbaine de Lille.

Ce consulat Marocain, l’un des plus importants de France, couvrant une grande communauté de ressortissants marocains vivant dans cinq départements du Nord, s’était installé il y a juste quelques semaines à Lambersart. Ce, pour une durée d’un an, le temps de rénover ses locaux à Lille, qu’il occupait depuis 1992.

Suivant
Imprimer l'article