Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Arlon (Belgique) - Six véhicules de la Poste incendiés
(Le 10 août 2009)

ARLON Il était un peu plus de 3 h samedi matin lorsque des habitants de la rue de la Meuse à Arlon ont prévenu les pompiers du chef-lieu. Le feu venait de se déclarer à proximité du dépôt de la Poste, situé dans un quartier très peuplé d’Arlon.

Vu la configuration des lieux, certains riverains ont cru que le bâtiment était la cible des flammes. Il s’agissait en réalité des véhicules de la Poste parqués à l’arrière du bâtiment. Lorsque les hommes du feu sont arrivés, deux véhicules étaient déjà en proie aux flammes tandis qu’un troisième commençait à se consumer. Ce même véhicule avait, sous la chaleur du feu, été victime d’un auto-allumage. La camionnette avait alors avancé toute seule jusqu’à percuter les véhicules déjà incendiés. Un quatrième et un cinquième véhicule ont également été touchés par les flammes tandis qu’un sixième était plus légèrement touché.

Les pompiers arlonais, équipés d’une autopompe, d’une citerne et d’une auto-échelle car ils craignaient que le feu ne se propage au bâtiment, et d’une ambulance par mesure de précaution, ont mis plus d’une heure pour venir à bout des sinistres. Fort heureusement, les lieux étaient inoccupés et aucun blessé n’est à déplorer.

Le parquet d’Arlon a été averti des faits et a désigné un expert en incendie ainsi qu’un chien policier spécialisé en la matière, afin de confirmer la thèse criminelle fortement privilégiée.

Un expert qui s’est également rendu à la rue de Sesselich à Arlon où un incendie également suspect s’est produit un peu plus tôt, vers 22 h 50 vendredi, dans un garage où était entreposée une moto.

Samedi en fin de journée, le parquet d’Arlon annonçait l’interpellation d’un jeune mineur d’âge et d’un majeur. Le mineur a été présenté hier en fin de journée au juge de la jeunesse. Quant au majeur, qui est en aveux, il sera présenté ce dimanche au juge d’instruction du parquet d’Arlon.

Aucun lien n’a pu être fait, à ce stade précoce de l’enquête, entre les incendies de la rue de la Meuse et de la rue de Sesselich, alors que les origines de ce dernier ne sont pas encore connues avec exactitude.

9.08.2009 www.dhnet.be

[Rappelons que la Banque de la Poste gère les comptes des prisons et des centres fermés en Belgique]

Suivant
Imprimer l'article