Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Cergy-Saint-Christophe : Un agent de la police roué de coups
(Le 5 septembre 2009)

Un agent de la police roué de coups

04.09.2009, 07h00 Parisien

Un policier de l’Uteq (police de proximité) a été roué de coups vendredi dernier lors d’un contrôle qui a dégénéré à Cergy-Saint-Christophe. Ses deux agresseurs présumés, qui seront jugés le 2 octobre, ont été placés hier sous contrôle judiciaire par le tribunal correctionnel en comparution immédiate.

L’incident s’est déroulé lors d’une patrouille dans le secteur des Martelet, chemin des Quatre-Saisons. Vers 20 h 30, les 5 fonctionnaires ont voulu contrôler un jeune quand d’autres, du quartier, se sont apparemment interposés pour freiner leur progression. Le contrôle qui a suivi a dégénéré. Un des gardiens de la paix s’est ainsi retrouvé aux prises avec deux agresseurs. L’un d’eux est parvenu à le jeter au sol d’une balayette et les deux jeunes ont ensuite multiplié les coups de pied. Blessé à un bras, touché également à une jambe et au dos, le fonctionnaire de l’Uteq a été conduit à l’hôpital de Pontoise. Le médecin des UMJ lui a délivré six jours d’incapacité.

Deux jeunes du quartier, soupçonnés d’être les auteurs de ce passage à tabac, ont été interpellés et placés en garde à vue. Les deux frères, qui sont âgés de 18 ans et 22 ans, ont été déférés hier après-midi devant le tribunal correctionnel de Pontoise en comparution immédiate. Ils ont contesté toute implication dans les violences et ont demandé un délai supplémentaire pour préparer leur défense. Ils ont été remis en liberté sous contrôle judiciaire dans l’attente du procès, pendant lequel la vidéo de l’intervention pourrait être diffusée. Les magistrats ont tenu compte de leurs casiers judiciaires vierges et des garanties de représentations. Les Uteq (unités territoriales de quartier) ont été mises en place en juin dernier dans le Val-d’Oise à Cergy et Villiers-le-Bel, et regroupent chacune une vingtaine de policiers chargés d’affirmer une présence quotidienne le soir et la nuit dans les quartiers sensibles.

Suivant
Imprimer l'article