Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Belgique - Ils saccagent l’entreprise qui construit un nouveau centre de rétention
(Le 16 octobre 2009)

Une vingtaine de vandales masqués ont envahi jeudi l’entreprise de construction Besix, dans la commune gantoise de Sint-Denijs-Westrem. Ils ont saccagé l’entreprise, selon le parquet de Gand. Les faits résulteraient du mécontentement provoqué par la construction d’un nouveau centre fermé pour les sans-papiers à Steenokkerzeel, à côté du centre fermé existant 127bis.

La bande est entrée dans le bâtiment de Besix, Kortrijksesteenweg, en fin de matinée. Les vandales ont saccagé tout le mobilier. Ils ont projeté de la peinture noire partout, abîmé du matériel de bureau, des ordinateurs, des peintures et des flatscreen et déversé un produit odorante sur le sol. La salle d’accueil, plusieurs bureaux et des espaces de conférences ont été saccagés. Des slogans en noir ont été mis sur un mur : "No borders" et "127 tris JAMAIS".

Les énergumènes ont expliqué à la réceptionniste qu’il ne lui arriverait rien si elle se tenait calme. Ils ont également déclaré que leur acte était "la conséquence de la construction des prisons". Les vandales s’opposeraient ainsi à la construction d’un nouveau centre de transit pour sans-papiers à Steenokkerzeel. Le nouveau centre sera construit sur un terrain qui jouxte le centre fermé 127 bis.

Leur méfait accompli, les individus ont pris la fuite sans être inquiétés. La police n’a pas de traces vers des suspects, mais elle a déclaré qu’il est sûr qu’il s’agirait d’anarchistes.

16.10.2009

Traduit de http://www.nieuwsblad.be/Article/Detail.aspx ?ArticleID=U22GNUK9

Suivant
Imprimer l'article