Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Anderlecht (Bruxelles) - Troubles après le meurtre d’un braqueur par les flics
(Le 3 février 2010)

Un groupe d’une quinzaine d’individus ont brisé une vitrine et les vitres d’une vingtaine de voitures du centre d’Anderlecht jusqu’au quartier Cureghem vendredi soir. Un mineur d’âge a été interpellé. La police de la zone Bruxelles-Midi a été appelée en début de soirée vendredi pour des troubles commis par une vingtaine d’individus. Les vitres d’une vingtaine de voitures ont été brisées, a-t-on appris de Fanny Wellens, porte-parole de la zone Midi. Les suspects ont également endommagé des abribus et la vitrine du centre Renault situé square Albert. Partis du centre d’Anderlecht, les suspects se sont dirigés vers le quartier des abattoirs d’Anderlecht. Les auteurs étaient vers 21h30 encore en liberté, la police tentant de les intercepter. La police a été appelée par les propriétaires des véhicules endommagés et des riverains. Un mineur interpellé Un mineur d’âge a été interpellé à la suite des troubles intervenus à Anderlecht vendredi soir. Le jeune a été pris en train de fabriquer un cocktail molotov. Il a été mis à la disposition du juge de la jeunesse, a indiqué samedi le porte-parole de la police de la zone Bruxelles-Sud. Partie à la recherche des auteurs des troubles, la police a repéré vendredi soir un groupe occupé à fabriquer un cocktail molotov. Les forces de l’ordre ont pu attraper un mineur d’âge, le reste du groupe parvenant à s’échapper. La police soupçonne un lien avec l’issue fatale de l’attaque du Lidl de Molenbeek jeudi. “Nous n’avons pas de preuves concrètes et mais une tension latente règne et la moindre étincelle semble suffisante pour mettre le feu aux poudres”, selon le porte-parole de la police. (D’après Belga)

Troubles à Anderlecht : un seul mineur interpellé

Contrairement à de précédentes informations, seul un mineur d’âge a été interpellé à la suite des troubles intervenus à Anderlecht vendredi soir. Le jeune a été pris en train de fabriquer un cocktail molotov. Le jeune a été mis à la disposition du juge de la jeunesse, a indiqué ce samedi le porte-parole de la police de la zone Bruxelles-Sud. Partie à la recherche des auteurs des troubles, la police a repéré vendredi soir un groupe occupé à fabriquer un cocktail molotov. Les forces de l’ordre ont pu attraper un mineur d’âge, le reste du groupe parvenant à s’échapper. Plus tôt dans la soirée, une quinzaine d’individus avaient commis une série de dégradations depuis le centre d’Anderlecht jusqu’au quartier de Cureghem. Ils ont brisé la vitrine d’un magasin et les vitres de plusieurs véhicules. À l’aide d’un cocktail molotov, le feu a par ailleurs été bouté à une voiture. La police soupçonne un lien avec l’issue fatale de l’attaque du Lidl de Molenbeek jeudi. « Nous n’avons pas de preuves concrètes et mais une tension latente règne et la moindre étincelle semble suffisante pour mettre le feu aux poudres », selon le porte-parole de la police.

23.01.2010 www.lesoir.be

Suivant
Imprimer l'article