Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Incendie criminel dans une antenne Assedic de Lens
(Le 17 janvier 2006)

Incendie criminel sans victime dans une antenne Assedic de Lens

(AFP) Un incendie d’origine très probablement criminelle a provoqué d’importants dégâts dans la nuit de lundi à mardi dans un bâtiment hébergeant l’antenne Assedic de Lens (Pas-de-Calais), sans toutefois faire de victime, a-t-on appris mercredi de source policière.

L’incendie s’est déclaré vers 2H30 à l’accueil de l’antenne Assedic et s’est propagé rapidement au rez-de-chaussée avant d’être circonscrit par les pompiers environ une heure après, a-t-on ajouté de même source.

Selon la police, la thèse d’origine criminelle "ne fait pas de doute" d’autant plus qu’un tag portant la mention "tiens, t’es radié", a été inscrit sur la façade du bâtiment, qui abrite divers bureaux outre l’antenne Assedic.

"Le matériel informatique situé au rez-de-chaussée a été totalement détruit par les flammes. La fumée et l’eau utilisée par les pompiers ont endommagé le premier étage où se trouvaient des dossiers", a précisé à l’AFP Cyril Suquet, porte-parole de l’Assedic du Pas-de-Calais.

Selon lui, "il n’y a pas eu effraction". Le ou les auteurs de cet incendie ont probablement utilisé "la boîte aux lettres ou une borne interactive située à l’entrée" pour allumer le feu.

Les allocations pourront toutefois être versées normalement aux demandeurs d’emploi, les données informatiques étant centralisées au niveau national, a assuré M. Suquet. Les chômeurs nécessitant un entretien seront dirigés sur l’antenne de Liévin (Pas-de-Calais), située à proximité de Lens.

L’enquête a été confiée à la sûreté départementale du Pas-de-Calais.

Suivant
Imprimer l'article