Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Incendie d’une ANPE à Caen
(Le 26 janvier 2006)

Une série suspecte d’incendies touche les agences ANPE

LEMONDE.FR | 26.01.06 | 21h27

La direction de l’ANPE était sur ses gardes jeudi, après l’incendie d’une antenne de Caen. L’agence du Calvados est la quatrième à être victime d’un incendie à l’origine inconnue, peut-être criminelle, et la troisième cette semaine. L’incendie de l’antenne du centre-ville de Caen, dans la nuit de mercredi à jeudi, a ravagé 550 m 2 de locaux. Il n’a - comme les autres - fait aucune victime, a précisé le directeur général de l’ANPE Christian Charpy, qui s’est déplacé à Caen rencontrer ses agents. M. Charpy a appelé les directeurs régionaux à la "vigilance".

Une première agence a brûlé à Rennes en novembre, avant une série récente : à Toulouse dans la nuit du 21 au 22 janvier, à Saint-Cyr-sur-Loire (Indre-et-Loire) le 24 janvier puis à Caen dans la nuit du 25 au 26 janvier. Un cinquième incendie a également provoqué d’importants dégâts dans la nuit du 16 au 17 janvier dans un bâtiment hébergeant l’antenne Assedic de Lens (Pas-de-Calais), indique une source policière.

"NOUS NE SOMMES PAS UNE CIBLE"

"Nous sommes au coeur de l’actualité, mais nous ne sommes pas une cible. Nous devons être au service des demandeurs d’emploi", a estimé M. Charpy. "Je sais que les polémiques sur les radiations nous font beaucoup de mal. Elles sont totalement infondées."

Le directeur général de l’ANPE est resté prudent quant à l’origine des faits, s’en remettant à l’enquête en cours. Le procureur de la République de Caen François Nicot a affiché la même prudence, indiquant ne privilégier aucune hypothèse.

"Je crains hélas que ce soit criminel", a estimé, de son côté, le préfet de Basse-Normandie Cyrille Schott. "Il semblerait bien que cet incendie s’inscrive dans une série", a-t-il ajouté.

"Rien ne permet de dire qu’il y a un lien entre ces différentes affaires", a assuré une source policière, soulignant des "modes opératoires différents" dans les méthodes de mise à feu.

L’origine criminelle du sinistre serait "avérée" dans deux cas, à Rennes et à Lens, selon une source policière. A Saint-Cyr-sur-Loire, elle est "probable". A Lens, la police locale évoque un "tag inscrit sur la façade du bâtiment : ’Tiens, t’es radié.’" Il semble pour l’heure difficile de dire si des chômeurs mécontents du contrôle accru des demandeurs d’emploi décidé par le gouvernement ont décidé de prendre une revanche.

**************

jeudi 26 janvier 2006, 15h05 Troisième incendie en une semaine d’un bureau de l’ANPE

CAEN (AP) - L’Agence nationale pour l’emploi de Caen (Calvados) a été totalement détruite lors d’un incendie qui s’est déclaré jeudi vers 1h pour des raisons encore inconnues. Il s’agit de la troisième agence à être détruite par un incendie en France depuis le début de la semaine, s’est inquiété Christian Charpy, le directeur national de l’ANPE, qui s’est rendu sur place à la mi-journée.

"Il y a eu un certain nombre d’incendies au cours des dernières semaines, mais aujourd’hui c’est effectivement le troisième depuis le début de la semaine après Toulouse et Saint-Cyr-sur-Loire" (Indre-et-Loire), a-t-il dit.

"Je ne sais pas si nous sommes une cible. Nous sommes là pour faire un travail qui est d’aider les gens à retrouver un emploi. Il y a souvent des polémiques absurdes sur le rôle de l’ANPE et je sais par exemple que les polémiques sur les radiations nous font beaucoup de mal. Elles sont totalement infondées", a-t-il ajouté.

"La baisse du chômage n’est pas liée à la radiation. La baisse du chômage est liée à la reprise de l’emploi. Alors oui, nous sommes au coeur de l’actualité mais nous ne devons pas être une cible, nous devons être au service des demandeurs d’emploi pour les aider à retrouver un emploi. C’est ça notre métier, ce n’est pas de radier", s’est-il défendu.

Alors que les enquêteurs du SRPJ de Caen inspectaient les lieux, sécurisés par les pompiers, le procureur de la République de Caen, François Nicot, a déclaré sur place que "toutes les hypothèses sont envisageables".

L’agence, située rue Fred-Scamaroni, gère 3.500 dossiers de demandeurs et emploie 26 personnes. Un numéro pour les demandeurs d’emploi devrait être rapidement mis en service pour toute information. L’ANPE du Calvados a précisé que, dès lundi, l’agence reprendra son activité dans les quatre autres agences de l’agglomération caennaise.

"C’est vraiment très triste de voir son agence partir en fumée", a commenté Michel Dicop, son directeur. "Nous avons perdu toutes nos données et le pire c’est que nous avions reçu des centaines de CV pour un recrutement que nous organisions pour une grande surface". AP

Suivant
Imprimer l'article

L’antenne ANPE de Caen a été détruite par un incendie jeudi 26 janvier 2006

L’antenne ANPE de Caen a été détruite par un incendie jeudi 26 janvier 2006