Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Belgique - Prisonniers accusés de tentative d’assassinat de gardiens durant émeute
(Le 1er mars 2010)

Ils sont trois sur les bancs. Ces trois détenus albanais poursuivis pour des faits de violence sur des gardiens de Lantin. Konto, lui, est poursuivi pour tentative de meurtre sur deux de ces gardiens.

Le 16 octobre 2009, il y a eu un début d’émeute à Lantin, dans le préau. Konto refusait de regagner sa cellule parce qu’on lui avait retiré sa télé. Et les frères Berisha étaient solidaires. Les agents sont intervenus à quatre. Et Konto a sorti directement un couteau de sa chaussure. Un couteau provenant du plateau repas, mais qui a été aiguisé sur le rebord de la fenêtre de sa cellule.

Très près de l’œil

Durant l’émeute, il l’a fait tourner face aux gardiens, pour finalement atteindre l’agent Gian Cocaro, au niveau de l’arcade sourcilière.

“ Avant cette intervention nous avions un très bon contact avec ce prévenu ”, dit l’agent “ mais le jour de l’agression, j’essayais de rentrer un autre détenu. Konto est arrivé par derrière en m’agressant. Il avait donc bien l’intention de me faire du mal. On s’est retrouvé devant un détenu armé d’un couteau et on était bombardé d’objets. Nous, on est des pères de famille, pas des héros ”.

“ Faux ”, dit la défense de Konto : “ Mon client voulait juste discuter avec la direction pour obtenir sa télé et on lui a refusé. C’est pour ça qu’il a refusé de réintégrer sa cellule et il n’avait pas l’intention de tuer ”, dit son avocate, qui parle de coups et blessures et non de tentative de meurtre.

Ce n’est pas l’avis du Parquet qui a sous les yeux les nombreux antécédents de Konto, réputé pour être violent dans tous les établissements qu’il a fréquentés. À Verviers, c’est avec une fourchette qu’il a agressé un détenu, à Gand, c’est un tournevis qu’il utilisé.

En outre, le 2 janvier 2008, c’est déjà lui qui avait agressé un agent, en le touchant au niveau de la jugulaire. Huit jours plus tard, il a “ explosé ” sa cellule. Puis il y a les faits du 16 octobre. Raison pour laquelle le parquet requiert 5 ans supplémentaires pour Konto.

Ce dernier fait aussi partie des 27 évadés de Dendermonde en 2007. Il a été condamné à 18 mois de prison pour avoir été "l’organisateur" de cette évasion massive. Dans son cas, si l’on cumule les peines prononcées (six jugements), il restera en prison jusqu’en...2024.

Deux autres détenus, les frères Berisha étaient intervenus dans les faits du 16 octobre. “ On voulait essayer de le calmer ”, disent-ils. Contre eux, le parquet requiert 3 et 8 mois. Leurs avocats plaident l’acquittement. De son côté, Konto explique : “ les gardiens m’ont sauté dessus directement ”. Quant à la présence de ce fameux couteau ? “ Il est tombé du ciel, ” dit-il.

C’est bien connu, au-dessus du préau de Lantin, le ciel se montre souvent généreux : il en tombe des gsm, des couteaux, voir des hélicoptères...

Jugement le 12 mars.

1.03.2010 http://archives.sudpresse.be/liege-tribunal-tentative-de-meurtre-sur-un-gardien-de_t-20100227-H2AV5Z.html ?queryand=emeute&when=-2&begYear=1900&begMonth=01&begDay=01&endYear=2010&endMonth=03&endDay=02&firstHit=0&by=10&sort=datedesc&pos=0&all=2698&nav=1

Suivant
Imprimer l'article