Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Colmar : Un garage de la gendarmerie dévasté par le feu
(Le 22 mars 2010)

Colmar : Un incendie détruit 19 véhicules de la gendarmerie

Le Parisien, 20.03.2010, 13h31

Un incendie a détruit tôt samedi vers 0 h 30, un garage d’une surface de 600 m2 de la gendarmerie à Colmar endommageant une vingtaine de véhicules. Selon le lieutenant-colonel Pascal Hurtault, commandant du groupement de gendarmerie du Haut-Rhin, neuf voitures et dix motos, affectées à l’escadron de sécurité routière (EDSR) et à l’état-major du groupement, ont été complètement détruites dans l’incendie.

L’enquête a été confiée à la brigade de recherches de Colmar et un expert a été envoyé sur place pour déterminer l’origine de l’incendie. En juillet 2008, un incendie s’était déclaré dans un garage des gendarmes de la brigade motorisée de Soultz, détruisant huit véhicules.

********

Colmar : Un garage de la gendarmerie dévasté par le feu

L’Alsace, le 21/03/2010 à 03h05

Un violent incendie s’est déclaré dans la nuit de vendredi à samedi, vers minuit, dans un garage de la gendarmerie nationale à Colmar.

Neuf voitures et huit motos de la gendarmerie nationale ont été détruites hier, vers minuit, par un incendie qui s’est déclaré dans un garage du groupement de gendarmerie du Haut-Rhin, au quartier Lacarre, rue de la Cavalerie à Colmar.

C’est un militaire du centre opérationnel de gendarmerie, situé à quelques mètres du garage, qui a vu la fumée et prévenu d’autres collègues de la brigade de Colmar et du Psig. Ces derniers ont pu sauver deux jeeps Peugeot P4 garées devant ce local de 600 m 2, mais n’ont pas pu entrer à l’intérieur, où l’embrasement s’était généralisé. Les pompiers y ont rapidement dépêché d’importants moyens : une grande échelle, quatre fourgons, une ambulance et un véhicule de soutien sanitaire. Au total, une trentaine d’hommes, sous le commandement du chef de colonne Nord Bruno Detappe. Prévenus qu’un véhicule au GPL se trouvait dans le garage, les soldats du feu ont mis en place un périmètre de sécurité et attaqué la voiture en question avec une lance-canon.

17 véhicules carbonisés

Une fois les flammes maîtrisées, les gendarmes - le lieutenant-colonel Pascal Hurtault, commandant du groupement de gendarmerie du Haut-Rhin en tête -, les pompiers et les nombreuses autorités venues sur place (préfet, procureur général, directeur départemental du service d’incendie et de secours, adjointe au maire, etc.) n’ont pu que constater l’ampleur des dégâts : 17 véhicules de l’escadron départemental de sécurité routière, dont un équipé d’un radar, de l’état-major du groupement et des techniciens en identification criminelle avaient été complètement détruits dans l’incendie. Quant au bâtiment, qui a beaucoup souffert de la chaleur, il pourrait être rasé. Par chance, aucun blessé n’est à déplorer. L’enquête a été confiée à la brigade de recherches de Colmar. Un expert en incendie doit se rendre aujourd’hui sur les lieux afin d’essayer de déterminer l’origine du feu. Selon le lieutenant-colonel Hurtault, « aucune piste n’est exclue ». La possibilité d’un court-circuit électrique a été évoquée. Hier matin, le général Michel Robiquet, commandant la région de gendarmerie d’Alsace, s’est rendu sur place.

En juillet 2008, un incendie s’était déclaré dans un garage des gendarmes de la brigade motorisée de Soultz, détruisant cinq motos et trois voitures.

Suivant
Imprimer l'article